Le travail m’a tué – Arnaud Delalande, Grégory Mardon, Hubert Prolongeau

51YZuhVC1IL Futuropolis – juin 2019 – 120 pages

Quatrième de couverture :
Partant d’une histoire authentique, le livre retrace le parcours d’une victime du monde du travail. Après une longue enquête, les auteurs racontent, dans une fiction, comment un système de harcèlement est mis en place, à tous les niveaux de la hiérarchie, afin de pousser les employés au maximum de leurs capacités… Un système qui les pousse, parfois, à l’irréparable. Un grand récit-enquête sur le mal-être au travail.

Auteurs : Arnaud Delalande est écrivain et scénariste français.
Hubert Prolongeau est un journaliste, écrivain, essayiste et auteur français de roman policier.
Grégory Mardon est un auteur de bande dessinée et illustrateur français.

Mon avis : (lu en décembre 2019)
Cette BD est très largement inspirée par l’enquête Travailler à en mourir d’Hubert Prolongeau et Paul Moreira faite après une vague de suicides chez Renault et France Télécom.
Carlos Pérez vient d’une famille ouvrière modeste, ses parents sont des Espagnols arrivés en France dans les années 70. Carlos réussit ses études et obtient un diplôme d’ingénieur, il est embauché dans une des plus grandes entreprises de l’automobile. C’était son rêve depuis toujours !
Travailleur, consciencieux, Carlos réussit et évolue régulièrement dans l’entreprise, il est heureux, il s’achète une maison, sa femme est enceinte.
Et voilà que l’entreprise déménage et Carlos doit faire un trajet de 1h30 matin et 1h30 le soir pour aller et revenir du travail. L’organisation du travail est modifiée avec l’arrivée d’une nouvelle équipe, le centre technique est éloigné des ateliers, impossible pour Carlos de se concentrer dans l’open space trop bruyant… Alors qu’il vient d’être Papa, on l’envoie en missions à l’étranger en Roumanie, en … Peu à peu Carlos perd l’envie et la motivation, puis sombre dans dépression qui lui sera fatale.
Cette bande dessinée poignante et effrayante évoque la souffrance au travail et décrypte le mécanisme insidieux du mal-être au travail créé par des nouvelles méthodes de management difficilement applicables, des demandes professionnelles 24h/24, du harcèlement moral, des nuits sans sommeil…
Cette BD préventive est très instructive à lire pour celles ou ceux qui ont des difficultés à prendre du recul sur leur travail et qui risqueraient un burn out.

Extrait : (début de la BD)

F00086_02 F00086_03 F00086_04F00086_05 F00086_06 page12page13

Petit bac 2020a
(2) Crime et Justice

Une réflexion sur “Le travail m’a tué – Arnaud Delalande, Grégory Mardon, Hubert Prolongeau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s