Toute la violence des hommes – Paul Colize

 HC éditions – mars 2020 – 317 pages

Prix Polar Michel Lebrun 2020
Prix des lecteurs 2020 du Festival du polar de Villeneuve-Lez-Avignon

Quatrième de  couverture :
L’histoire de Nikola Stankovic et celle de tout un pays détruit par la guerre.
Dans la banlieue de Bruxelles, une jeune femme est retrouvée sans vie dans son appartement, criblée de coups de couteau. Tout accuse Nikola Stankovic, dernière personne que la victime
a appelée avant sa mort. Il apparaît sur les caméras de surveillance juste après le meurtre, la police retrouve ses vêtements maculés de sang et découvre des croquis de la scène de crime dans son atelier d’artiste. Malgré ses airs d’enfant perdu, Niko est un graffeur de génie, que l’on surnomme
le Funambule et qui émaille les rues de Bruxelles de fresques ultra-violentes.
Muré dans le silence, le jeune homme nie tout en bloc et ne répète plus qu’une seule phrase :
c’est pas moi.
Si la force de Niko réside dans son mystère, les personnages clés de ce roman sont incarnés par Philippe Larivière, l’avocat de Nikola et Pauline Derval, la directrice de l’Établissement de défense sociale, qui va garder le jeune homme en observation pour quelques semaines. Ces deux professionnels rompus à l’exercice ont beau voir que tout accuse Niko, aucun des deux ne peut y croire. Ils vont devoir suivre leur instinct et laisser venir l’histoire. La vraie, celle de Niko et celle de tout un pays détruit par la guerre.

Auteur : Paul Colize est né en 1953 à Bruxelles, d’un père belge et d’une mère polonaise. Ses polars, à l’écriture aiguisée et au rythme singulier, sont toujours ancrés dans le réel et flirtent habilement avec la littérature générale.
Son œuvre a été récompensée par de nombreuses distinctions littéraires dont le prix Landerneau, le prix Polar pourpres, le prix Arsène Lupin, le prix Plume de Cristal et le prix Sang d’Encre des lecteurs.
Toute la violence des hommes est son quatorzième roman.

Mon avis : (lu en avril 2021)
A la recherche d’un livre d’un auteur belge pour espérer participer au challenge « Le Mois Belge », j’ai choisi la facilité en choisissant un livre d’un auteur que je connaissais déjà et que j’avais aimé ! Le livre a été terminé le 30/04 et grâce au prolongement jusqu’à ce soir du challenge, je suis tout juste dans les clous !

Ce livre est un thriller psychologique captivant. Une jeune femme est retrouvée morte baignant dans son sang dans son appartement en banlieue de Bruxelles. Le coupable idéal, c’est Nikola Stankovic un artiste de street art anonyme surnommé le Funambule car il peint des fresques murales en hauteur sur des murs aveugles pratiquement inaccessibles. Il reproduit des scènes violentes souvent issues de tableaux célèbres. Mutique, il ne sait que dire : « C’est pas moi ». Pour déterminer s’il est oui ou non responsable de ses actes, il est mis en observation dans hôpital psychiatrique. Il pourra compter sur l’aide de Philippe Larivière, son avocat et de Pauline Derval, la directrice de l’hôpital psychiatrique  qui tous deux tenteront de le comprendre et de le disculper…
Paul Colize alterne les chapitres du présent et du passé, ces derniers reviennent sur des évènements des années 90, lorsque le conflit serbo-croate faisait rage à Vukovar. Petit à petit, le lecteur va découvrir des parties de la vie de Nikola qui avait huit ans à l’époque et qui a été le témoin d’événements atroces ce qui explique la violence des œuvres qu’il réalise.
Une lecture rythmée grâce à des chapitres courts et Nikola est un personnage à la fois mystérieux et attachant.
En bonus, à la fin du livre une interview très intéressante d’un artiste de street-art qui complète parfaitement ce que l’on comprend dans le roman policier…

Extrait : (début du livre)
L’homme posa les mains sur la table et le dévisagea.
— J’ai l’impression de parler à un mur.
Il ferma les yeux.
Un mur. Un mur lézardé, dont chaque brique était moulée dans les larmes, le sang, la violence et la haine. Les rares moments de répit n’en étaient que le ciment précaire.
L’homme tira une chaise à lui et s’assit.
— Bien. Reprenons depuis le début.
Il rouvrit les yeux, fixa un point devant lui.
De quel début parlait-il ?
Toute fin ramène au début. La mort ne survient que s’il y a eu naissance. Elle boucle la boucle. Einstein a dit que le temps n’est pas une ligne droite, Gaudi que rien n’est droit dans la nature. Ni l’eau, ni l’air, ni la terre, ni le feu. Pas même la ligne de l’horizon. Tout n’est que courbes et arabesques.
Un atoll volcanique dans l’immensité de l’océan ? Tout est dans le détail, pour ceux qui savent les observer.
L’homme reprit d’une voix monocorde.
— Vous vous appelez Nikola Stankovic, vous avez 35 ans, vous n’êtes pas marié, vous n’avez pas d’enfants.
Nikola ?
Ce prénom lui parut étranger.
Son père l’appelait Niko. Sa mère Dušo. Mon âme.
Elle lui ébouriffait les cheveux quand il passait à sa portée.Želim da te zagrlim. J’ai envie de te prendre dans mes bras.
Les parents dictent la norme. À ce moment, il croyait encore en leur pouvoir. À présent, il savait que le pouvoir appartient aux plus forts. La force permet d’imposer.
L’homme poursuivit.
— Vous êtes domicilié à Saint-Gilles, rue de la perche. Vous êtes artiste-peintre, vous n’avez pas de revenus fixes. Est-ce exact ?
Des revenus fixes ?
Les artistes n’ont pas de revenus fixes, sans quoi ils ne seraient pas des artistes. L’argent ne permet pas de réécrire le passé.
Une boule de feu parcourant le ciel ?
L’homme monta le ton.
— Est-ce exact, monsieur Stankovic ?
Il décela de l’impatience dans sa voix, une volonté d’en finir.
Le silence était son allié.
L’art ne dévoile ses secrets que dans le silence absolu. On devrait interdire aux gens de parler dans les musées. Le silence peut aussi être une arme. Il masque les mensonges, les aveux et les trahisons.
L’homme secoua la tête avec dépit.
— Vous ne m’aidez pas beaucoup, monsieur Stankovic.
Il se tut.
L’homme s’emporta.
— Vous pourriez au moins me regarder quand je vous parle.
Une coccinelle sur une toile de tente ?
Il releva la tête.
— Vous avez une tache sur votre chemise.

 

Petit Bac 2021
(4) Être humain

voisinsvoisines2021_1
Belgique

Déjà lu du même auteur :

97110746 Un long moment de silence

Bilan final Challenge Voisins Voisines 2020

parlement-europeen2020_600

Nous étions 8 participants dont 6 actifs

Nous avons lu ensemble 92 livres  (tous différents)

Le livre le plus lu :

Cette année, aucun

 L’auteur le plus lu :

M.C. Beaton avec 13 livres différents 

Grands lecteurs : 

Sharon : 36 livres
Aproposdelivres : 22 livres
Pativore : 16 livres
Manika : 14 livres
Desjardins, Passage à l’Est  : 1 livre

Spécialistes…

Écosse Sharon  (10 livres)
Angleterre  : Sharon (9 livres),
Pativore
(8 livres),
Aproposdelivres (7 livres)

Nombre de pays visité : 19 pays

Allemagne, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse), Serbie, Suède

Europe_voisins_voisines_2020

Pays gagnants :

Angleterre (Royaume-Uni) : 27
Écosse (Royaume-Uni)  : 14
Allemagne  : 9

Grands voyageurs :

Aproposdelivres et Sharon : 11 pays
Manika et Pativore : 7 pays

Bilan chiffré du 30/12/2020

J’ai peut-être oublié de noter une ou plusieurs de vos lectures…
N’hésitez pas à me signaler mes erreurs, elles seront rectifiées ultérieurement !

Le challenge se poursuit en 2021 !

voisinsvoisines2021_1

Bientôt Challenge Voisins Voisines 2021 (inscription)

Le mois de décembre est déjà bien entamé, le Challenge Voisins Voisines 2020 est sur sa fin…

parlement-europeen2020_600

 Il est temps d’annoncer le Challenge Voisins Voisines 2021 pour l’année prochaine !

Le but : Lire des romans européens (hors France), de découvrir la littérature contemporaine de nos « voisins et voisines ».

Voici une liste des pays d’Europe (cf. Wikipedia) moins la France :

Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas,Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine et Vatican.

Je rappelle les règles pour ce challenge créé par Kathel (Lettres Exprès) et poursuivi par Anne (Des mots et des notes) :

– Nous lisons bien des romans, jeunesse ou adultes ou polars… et rien que des romans.

– Nous considérons que la littérature contemporaine implique des livres publiés à partir de 1960. L’auteur peut être décédé ou non.

– Seuls les traductions participent au challenge, le but étant de mettre ces romans européens à la portée de tous, tout le monde ne peut pas lire en V.O. et il existe d’autres challenges qui permettent de lire en V.O.

Un billet récapitulatif 2021, sur lequel vous pourrez déposer les liens vers vos billets, sera mis en ligne dès le 1er janvier,

mais vous pouvez déjà vous inscrire ici, dans les commentaires !

Participants pour 2021 :

Aproposdelivres , Eimelle , Eve-Yeshé , LydiaB , Manika , Noctenbule , Passion Culture , PatiVore , Pipelette liseuse , Sharon , Ungraindesableoudese

et… le logo mis à jour

voisinsvoisines2021_1

Québec en novembre !

C’est la troisième année, que je participe au rendez-vous « Québec en novembre »
organisé  par Karine et Yueyin.

Cette année, je n’ai pas été prévoyante en profitant de l’été pour lire québécois (c’était prévu, mais pas fait)… J’ai déjà deux lectures datant de l’année dernière que je n’avais pas finit à temps pour participer à la saison 2019…

Les fous de bassan – Anne Hébert
Comment ne rien faire – Guy Delisle (BD)

J’ai prévu de lire durant le mois :

Oyanna – Eric Plamondon
Anne d’Avonlea – Lucy Maud Montgomery
Ghetto X – Martin Michaud

J’ai une PAL spéciale Québec dans lequel je pourrai piocher si besoin !

Karine et Yueyin nous invitent à travers la chanson à découvrir les différents thèmes proposés :

On jase de toi – Noir silence   Un livre sorti en 2020.
L’amérique pleure – Les cowboys fringants   Un roman engagé.
Grand champion – Les trois accords   Un livre ayant gagné un prix littéraire.
Arnaq – Elisapie  Un roman d’un auteur autochtone.
Tu m’aimes-tu – Richard Desjardins  Un roman où il y a de l’amour.
Martin d’la chasse galerie – La bottine souriante   Un roman SFFF
Fracture du crâne – Ariane Moffat  Un roman issu de la diversité ou dans lequel on parle de la diversité.
Plus tôt – Alexandra Stréliski Un classique québécois ou un futur classique selon vous.
Place de la République – Coeur de pirate  Un roman qui a traversé l’océan.
Nos joies répétitives – Pierre Lapointe   Un roman qui fait partie d’une série.
J’aurais voulu être un artiste   Un roman dans lequel il y a de l’art.
Dans la nuit qui tombe – Karim Ouellet  Un polar/thriller/roman d’horreur/roman noir.
Tit-Cul – Les cowboys fringants  Un roman ou un album ou une BD jeunesse.
Balade à Toronto – Jean Leloup  Un livre d’un auteur canadien, mais pas québécois.
N’importe quoi – Éric Lapointe  Le titre dit tout.

Je me réjouie d’avance de découvrir de nouveaux livres et de futures nouvelles lectures !

Nuit – Bernard Minier

Nuit-xo nuit-pocket nuit-pocket-collector

XO – février 2017 – 525 pages

Pocket – février 2018 – 608 pages

Pocket – novembre 2019 – 608 pages

Quatrième de couverture :
Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base offshore. Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz. L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant. Au dos, juste un prénom : Gustav.
Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Auteur : Bernard Minier, né en 1960, originaire de Béziers, a grandi au pied des Pyrénées. Contrôleur principal des douanes, marié et père de deux enfants, il vit aujourd’hui en région parisienne. Son premier roman, Glacé (2011), a reçu le prix du meilleur roman français du Festival Polar de Cognac. Le succès de ses romans suivants, Le Cercle (2012, prix 2013 des bibliothèques et médiathèques de Cognac) et N’éteins pas la lumière (2014), qui mettent à nouveau en scène Martin Servaz, fait de lui un auteur incontournable du polar français. En 2015, il accorde un peu de répit à son héros et publie un thriller indépendant, Une putain d’histoire, qui reçoit le Prix du meilleur roman francophone du Festival Polar de Cognac 2015. En 2017, Martin Servaz reprend du service avec l’angoissant Nuit, suivi en 2018 par Sœurs, « un cauchemar écrit à l’encre noire ».

Mon avis : (lu en juin 2020)
Voilà une valeur sûre pour participer (en version de poche) au Challenge Pavé de l’été, devenu cette année 2020 le Challenge Pavévasion…
C’est le quatrième tome de la série « Martin Servaz »
Et cette fois-ci, Martin Servaz fait équipe avec une inspectrice norvégienne, Kirsten Nigaard. Chargée d’enquêter sur le meurtre d’une technicienne sur la plate-forme pétrolière en mer du Nord, au large des côtes de Norvège, elle découvre qu’un homme manque à l’appel : Julian Hirtmann, le tueur en série psychopathe insaisissable que Martin Servaz tente d’attraper depuis des années.
En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos où sur plusieurs d’entre elles, Servaz apparaît et sur une autre un enfant appelé Gustav est présent…
Retour à Saint-Martin-de-Comminges, cette ville fictive au cœur des Pyrénées dans ce thriller efficace et haletant. Hirtmann est toujours extrêmement noir et inquiétant, il apparaît, disparaît semant des indices, des fausses pistes… Et le lecteur n’est pas au bout de ses surprises !

Extrait : (début du livre)
Elle regarde sa montre. Bientôt minuit.
Train de nuit. Les trains de nuit sont comme des failles dans l’espace-temps, des univers parallèles : la vie tout à coup suspendue, le silence, l’immobilité. Les corps engourdis ; somnolences, rêves, ronflements… Et puis le galop régulier des roues sur les rails, la vitesse qui emporte les corps – ces existences, ces passés et ces avenirs – vers un ailleurs encore dissimulé dans les ténèbres.
Car qui sait ce qui peut advenir entre le point A et le point B ?
Un arbre tombé sur la voie, un voyageur malintentionné, un conducteur somnolent… Elle y songe sans vraiment s’appesantir, plus par désœuvrement que par crainte. Elle est seule dans le wagon depuis Geilo et – pour autant qu’elle a pu en juger – personne n’est monté entre-temps. Ce train s’arrête partout. Asker. Drammen. Hønefoss. Gol. Ål. Parfois dans des gares dont les quais auront bientôt disparu sous la neige, réduites à un ou deux baraquements symboliques, comme à Ustaoset, où est descendue une seule personne. Elle aperçoit des lumières, au loin, dérisoires dans l’immense nuit norvégienne. Quelques maisons isolées qui laissent leurs lampes de seuil allumées toute la nuit.
Personne dans le wagon : on est mercredi. Du jeudi au lundi, l’hiver venu, le train est presque bondé, essentiellement des jeunes et des touristes asiatiques, car il dessert les stations de ski. L’été, les quatre cent quatre-vingt-quatre kilomètres de la ligne Oslo-Bergen ont même la réputation d’être un des chemins de fer les plus spectaculaires au monde, avec ses cent quatre-vingt-deux tunnels, ses viaducs, ses lacs et ses fjords. Mais au cœur de l’automne nordique, par une nuit glaciale comme celle-ci, en milieu de semaine, il n’y a pas âme qui vive. Le silence qui règne d’un bout à l’autre de l’allée centrale, entre les rangées de sièges, est certes un poil oppressant. Comme si un signal d’alarme avait vidé le train à son insu.

logo-challenge-pavc3a9vasion-moymle

Déjà lu du même auteur :

glac_  Glacé  le_cercle Le cercle neteintpaslalumiere N’éteins pas la lumière

Petit bac 2020a
(6) Couleur

Bilan final Challenge Voisins Voisines 2019…

voisinsvoisines2019_2

Nous étions 8 participants actifs

Nous avons lu ensemble 135 livres  (dont 129 différents)

Le livre le plus lu :

Cette année, 2 livres

Hamish MacBeth, tome 1 : Qui prend la mouche de Mc Beaton
(
Aproposdelivres, Pativore et Sharon)
Hamish Macbeth, tome 2 : Qui va à la chasse – M.C. Beaton
(Aproposdelivres, Pativore et Sharon)

 L’auteur le plus lu :

M.C. Beaton avec 11 livres  différents (15 lectures)

Grands lecteurs : 

Sharon : 38 livres
Aproposdelivres et Manika : 25 livres
Anne7500 : 24 livres
Passage à l’Est  : 9 livres
Pativore : 8 livres
Passion Culture, Desjardins : 3 livres

Spécialistes…

Belgique :  Anne7500  (12 livres)
Angleterre  : Anne7500 (8 livres)
Suède  : Sharon (8 livres)
Ecosse :  Aproposdelivres et Sharon  (6 livres)

Nombre de pays visité : 20 pays

Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Moldavie, Norvège, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galles), Slovaquie, Suède, Suisse, Turquie

Europe_voisins_voisines_2019

Pays gagnants :

Belgique : 25
Angleterre (Royaume-Uni) : 21
Écosse (Royaume-Uni) et Suède : 17
Italie  : 1
6

Grands voyageurs :

Sharon  : 12 pays
Aproposdelivres et Manika : 11 pays

Passage à l’Est ! et Pativore : 6 pays

Bilan chiffré du 31/12/2019

J’ai peut-être oublié de noter une ou plusieurs de vos lectures…
N’hésitez pas à me signaler mes erreurs, elles seront rectifiées ultérieurement !

parlement-europeen2020_600

Le challenge se poursuit en 2020 !

Bientôt Challenge Voisins Voisines 2020 (inscription)

Le mois de décembre est déjà entamé, le Challenge Voisins Voisines 2019 est sur sa fin…

voisinsvoisines2019_2

 Il est temps d’annoncer le Challenge Voisins Voisines 2020 pour l’année prochaine !

Le but : Lire des romans européens (hors France), de découvrir la littérature contemporaine de nos « voisins et voisines ».

Voici une liste des pays d’Europe (cf. Wikipedia) moins la France :

Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas,Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine et Vatican.

Je rappelle les règles pour ce challenge créé par Kathel (Lettres Exprès) et poursuivi par Anne (Des mots et des notes) :

– Nous lisons bien des romans, jeunesse ou adultes ou polars… et rien que des romans.

– Nous considérons que la littérature contemporaine implique des livres publiés à partir de 1960. L’auteur peut être décédé ou non.

– Seuls les traductions participent au challenge, le but étant de mettre ces romans européens à la portée de tous, tout le monde ne peut pas lire en V.O. et il existe d’autres challenges qui permettent de lire en V.O.

Un billet récapitulatif 2020, sur lequel vous pourrez déposer les liens vers vos billets, sera mis en ligne dès le 1er janvier,

mais vous pouvez déjà vous inscrire ici, dans les commentaires !

Participants pour 2020 :

Adrienne , Aproposdelivres , Desjardins , Manika , Passion Culture , PatiVore , Sharon

et… le logo mis à jour

parlement-europeen2020_600

 

Québec en novembre !

Québec_en_novembre_n

C’est la deuxième fois, que je participe au rendez-vous « Québec en novembre »
organisé  par Karine et Yueyin.

Voici le programme du mois et mes futures lectures

1er novembre – top d’ouverture : vos 10 livres préférés, vos 10 livres à lire absolument ce mois-ci, vos 10 livres que jamais vous n’avez pu finir, vos 10 livres à pleurer toutes vos larmes, vos 10 livres les plus drôles, vos 10 auteurs chouchous…

3 novembreautour de la popote, recette, livre ou expérience…
Recette québécoise de biscuits

4 novembre – Du Québec à nos oreilles

6 novembredu 9e art… (sortez vos bd !)
Le Guide du Mauvais Père tome 3 – Guy Desisle

8 novembre – Perdons nos repères avec la SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique)

10 novembreSombre et glaçant, le jour du polar
Bondrée – Andrée-A. Michaud

12 novembreAuteur ou autrice autochtone du Québec
Miguetsh ! – Michel Noël

14 novembreInvitation spéciale, un canadien dans la belle province
Anne… La Maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery (lecture audio)

16 novembre – Autour de Nicolas Dickner

19 novembre – Autour de Michel Tremblay

21 novembre – Autour d’Anne Hébert
Les fous de Bassan – Anne Hébert (?)

24 novembre – Toujours jeune de cœur (littérature jeunesse)

26 novembre – Frais de l’année (publié en 2019)

27 novembre Écoutons la télé ! (ou le cinéma)

28 novembreRegard d’ailleurs : un auteur (de toute nationalité) qui parle du Québec
Sauvages – Nathalie Bernard

30 novembre – Gros party de clôture ! lâchez vous lousse !

Violence à l’origine – Martin Michaud (polar)
Comment je ne suis pas devenu moine – Jean-Sébastien Bérubé 
(BD)

Je me réjouie d’avance de découvrir de nouveaux livres et de futures nouvelles lectures !

Bilan final Challenge Voisins Voisines 2018…

voisinsvoisines2_2018

Nous étions 10 participants actifs

Nous avons lu ensemble 166 livres  (dont 157 différents)

Le livre le plus lu :

Cette année uniquement des doublons, soit 9 livres

Agatha Raisin enquête, Tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire – M. C. Beaton (Aproposdelivres et Sharon)
Agatha Raisin enquête,tome 6 : Vacances tout risques – M. C. Beaton (Sharon et Aproposdelivres)
La fille sous la glace – Robert Bryndza (Sharon et Anne7500)
La sorcière – Camilla Lackberg (Manika et Sharon)
L’Écart – Amy Liptrot (Aproposdelivres et Sharon)
Le Bonhomme de Neige – Jo Nesbo (bidib et Sharon)
Les petites chaises rouges – Edna O’Brien (Manika et Passage à l’est!)
Nos souvenirs sont des fragments de rêve – Kjell Westö (Sharon et Edyta)
La vraie vie – Adeline Dieudonné, (Aproposdelivres et Pativore)

 L’auteur le plus lu :

M.C. Beaton avec 8 livres  différents (10 lectures)

Grands lecteurs : 

Sharon : 50 livres
Anne7500 : 27 livres

Pativore : 21 livres
Manika : 19 livres
Aproposdelivres : 18 livres
Passage à l’Est  : 10 livres
Claudia : 7 livres
Edyta : 7 livres
Bibid  : 5 livres
MichelQuedeverbes  : 2 livres

Spécialistes…

Belgique :  Anne7500  (14 livres)
Ecosse :  Sharon  (9 livres)
Suède : Sharon (8 livres)

Nombre de pays visité : 28 pays

Albanie, Allemagne, Autriche, Belgique, Bosnie, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Irlande du Nord, Pays de Galles), République Tchèque, Russie, Slovénie, Suède, Suisse, Ukraine

Europe_2018

Pays gagnants :

Angleterre (Royaume-Uni) : 24
Belgique : 20

Suède : 17
Écosse (Royaume-Uni)  : 15

Grands voyageurs :

Sharon  : 16 pays
Pativore  : 13 pays
Aproposdelivres : 11 pays

Manika : 10 pays
Anne7500  : 8 pays

Bilan chiffré du 31/12/2018

J’ai peut-être oublié de noter une ou plusieurs de vos lectures…
N’hésitez pas à me signaler mes erreurs, elles seront rectifiées ultérieurement !

 

Le challenge se poursuit en 2019 !

voisinsvoisines2019_2

Bientôt Challenge Voisins Voisines 2019 (inscription)

Le mois de décembre est déjà entamé, le Challenge Voisins Voisines 2018 est sur sa fin…

voisinsvoisines2_2018

 Il est temps d’annoncer le Challenge Voisins Voisines 2019 pour l’année prochaine !

Le but : Lire des romans européens (hors France), de découvrir la littérature contemporaine de nos « voisins et voisines ».

Voici une liste des pays d’Europe (cf. Wikipedia) moins la France :

Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas,Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine et Vatican.

Je rappelle les règles pour ce challenge créé par Kathel (Lettres Exprès) et poursuivi par Anne (Des mots et des notes) :

– Nous lisons bien des romans, jeunesse ou adultes ou polars… et rien que des romans.

– Nous considérons que la littérature contemporaine implique des livres publiés à partir de 1960. L’auteur peut être décédé ou non.

– Seuls les traductions participent au challenge, le but étant de mettre ces romans européens à la portée de tous, tout le monde ne peut pas lire en V.O. et il existe d’autres challenges qui permettent de lire en V.O.

Un billet récapitulatif 2019, sur lequel vous pourrez déposer les liens vers vos billets, sera mis en ligne dès le 1er janvier,

mais vous pouvez déjà vous inscrire ici, dans les commentaires !

Participants pour 2019 :

Anne7500EdytaManika, Passage à l’Est!SharonAproposdelivres

voisinsvoisines2019_2

et… le logo mis à jour