L’odyssée d’Hakim tome 3 : de la Macédoine à la France – Fabien Toulmé

l'odyssée.d'Hakim Delcourt – juin 2020 – 280 pages

Quatrième de couverture :
– Je suis Syrien et j’arrive de Turquie.
– Wouaaah ! C’est un long voyage, ça.
– Oui, on peut le dire. Je suis parti de chez moi il y a presque 3 ans.
Après leur sauvetage en mer Méditerranée, Hakim et son fils arrivent sur le territoire européen avec beaucoup d’espoir. Pourtant, pour rejoindre la France, le tandem va devoir affronter une nouvelle série d’épreuves faite de centres de rétention, de police frontalière et de xénophobie. Leur courage et la solidarité d’inconnus providentiels suffiront-ils à leur permettre d’atteindre leur destination pour enfin retrouver les leurs ?
Suite et fin de la trilogie de L’Odyssée d’Hakim acclamée par les lecteurs et par la critique qui la décrit comme « captivante », « bouleversante », « intelligente » et même « salutaire ». Fabien Toulmé raconte l’histoire vraie du parcours d’un homme, un réfugié, et de sa famille, arrivés jusqu’à nous parce que la guerre leur avait tout pris.

Auteur : Fabien Toulmé voit le jour en 1980 à Orléans. Passionné de bande dessinée, il décide de suivre de longues et pénibles études d’ingénieur Civil et d’urbanisme afin d’acquérir les bases essentielles de la construction d’une BD. En 2001, il part pour plusieurs mois sous les tropiques (Bénin, Guyane, Brésil, Guadeloupe). Enfin, lassé par l’eau bleue cocotiers, il revient s’installer en France en 2009 à Aix-en-Provence. Depuis il publie castrations et BD dans divers magazines (Lanfeust Mag, Psikopat, Spirou…) ou dans ouvrages collectifs (Alimentation générale, Editions Vide Cocagne, Vivre dessous, Editions Monolosanctis, Les autres gens…). Avec Ce n’est pas toi que j’attendais, il réalise son premier album.

Mon avis : (lu en juillet 2020)
Voilà la fin de cette formidable trilogie en BD sur l’histoire d’Hakim obligé de fuir son pays, la Syrie, pour garder sa liberté.
Dernière étape du voyage pour Hakim, nous le retrouvons en Macédoine avec son jeune fils Hadi et son périple est loin d’être terminé. Il va devoir traverser la Serbie, la Hongrie, l’Autriche et la Suisse avant de pouvoir rejoindre sa femme en France. A chaque étape, les obstacles seront nombreux et éprouvants, la faim, le froid, le camp de réfugiés en Hongrie, et toujours la difficulté de trouver de l’eau et des couches pour Hadi, il y a également des rencontres, des belles et des plus difficiles…
Une histoire captivante, émouvante et pleine d’humanité racontée avec honnêteté et simplicité qui nous interpelle et nous donne un autre regard sur les migrants. Un vrai coup de cœur !

Extrait : (début de la BD)

odysseeDhakimT3-1 odysseeDhakimT3-2 odysseeDhakimT3-3

Déjà lu du même auteur :

9782756035505_1_75 Ce n’est pas toi que j’attendais

81qDioikdmL L’Odyssée d’Hakim tome 1 : De la Syrie à la Turquie

71XWBwljfuL L’Odyssée d’Hakim tome 2 : De la Turquie à la Grèce

Petit bac 2020a
(7) Lieu

Ada – Barbara Baldi

51PyHJpY-kL Ici Même – février 2019 – 120 pages

Quatrième de couverture :
Début du XXè siècle, quelque part en Europe centrale. La jeune Ada vit seule avec son père, un bûcheron aussi rustre qu’autoritaire. Le talent et la curiosité de la fillette pour la peinture ne font qu’attiser la colère et le mépris du père. Consciente que l’affrontement n’est pas une option, Ada fait mine de se soumettre à l’autorité paternelle, pour mieux, secrètement, s’adonner à sa passion. Pour autant, l’orage se prépare au loin et il sera difficile d’y échapper.

Auteur : Barbara Baldi (Pavie, 1976), coloriste clé du film Winx 2, a à son actif de nombreuses publications pour le marché italien, américain et français, parmi lesquelles « Sky Doll » et « Monster Allergy ». Elle est illustratrice et coloriste pour plusieurs maisons d’édition, dont Pixar, Disney, Marvel et DeA Planeta. Barbara Baldi signe avec La Partition de Flintham son premier roman graphique.

Mon avis : (lu en mai 2019)
Une superbe BD, l’histoire est assez simple et classique, les mots sont rares mais le dessin est d’une beauté graphique exceptionnelle.
1917, Ada vit seule avec son père au milieu de la forêt à proximité de Vienne. Ce père est  un homme tyrannique et cruel aussi sa mère a préféré partir pour le fuir. Ada supporte ce quotidien rude et difficile en se réfugiant dans la peinture. En cachette de son père, inspirée par la nature qui l’entoure, Ada peint des toiles pleines d’émotions, avec des couleurs qui happent le lecteur. Ada n’est pas résignée, un jour, elle quittera ce père violent. L’atmosphère est à la fois envoûtante, sombre et étouffante.
Une BD que l’on ne se lasse pas de contempler.

Extrait : (début de la BD)

9782369120513_p_1 9782369120513_p_2 9782369120513_p_3
9782369120513_p_4
 9782369120513_p_5 ada_010

petit bac 2019(4) Animal
(oiseau)