Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

814FiVRVN-L Delcourt – janvier 2021 – 136 pages

Quatrième de couverture :
Vous ne le saviez peut-être pas mais avant d’être un célèbre auteur de bandes dessinées, le jeune étudiant Guy Delisle a travaillé trois étés dans une usine à papier. À partir de cette expérience de jeunesse, il dresse un portrait drôle et tendre du monde du travail et questionne les relations qu’il entretient avec son père, lui-même salarié dans l’usine.

Auteur : Guy Delisle est né en 1966 à Québec. Il suit des études d’arts plastiques et d’animation et embarque pour l’Europe en 1988. Il entame alors une carrière d’animateur, métier qu’il exercera pendant dix ans, avant de réaliser son propre court-métrage, Trois Petits Chats. Il publie ses premiers albums à l’Association : outre Shenzhen, un récit de voyage lié à son métier d’animateur, citons Aline et les autres, remarquable exercice de style, proche de son travail en animation, suivi en 2001 par Albert et les autres. Par ailleurs, Guy Delisle n’hésite pas à s’aventurer dans d’autres univers avec la série humoristique Inspecteur Moroni ou Louis à la plage et Louis au ski, deux récits autobiographiques pleins de charme et sans parole. Par son regard, à la fois acéré et bienveillant, sur une culture étrangère, Chroniques birmanes constitue le prolongement de la démarche initiée avec Shenzhen et Pyongyang et poursuit la série d’ouvrages que Guy Delisle a consacrés à ses voyages en Asie.

Mon avis : (lu en mars 2021)
Cette BD est autobiographique, Guy Delisle revient sur sa jeunesse comme l’indique le titre… Il raconte son expérience de son job d’été à partir de ses 16 ans et durant trois années dans une usine de ‘pâte et papier’ à Québec. Cette usine, il la connaît depuis toujours puisque son père fait parti des cadres.
Il découvre la dureté du travail d’ouvrier, il va apprendre à connaître les machines, à supporter le bruit, la chaleur, la fatigue et le travail de nuit. Il découvre également un monde d’adultes, exclusivement des hommes, aux plaisanteries souvent lourdes…
Guy va devoir s’adapter,il lui faut apprendre à manipuler la grue, à nettoyer l’allée de la machine avec un tuyau à l’air comprimé, à balayer le papier qui se casse dans le recyclage, situé sous la machine… Il découvre de nombreux gestes techniques qu’il va peu à peu acquérir pour couper le papier, le recycler tout en ménageant ses forces.
La semaine, c’est 4 jours de 12 heures de travail. Il ne sait jamais à l’avance s’il va être appelé pour la nuit ou la journée.
Guy se destine à faire des études d’arts plastiques. Lors de ses repos, il dessine déjà et découvre de nombreux auteurs de bande dessinée à la bibliothèque municipale.
Avec son sens de l’observation et l’art de raconter les histoires Guy Delisle nous emmène au pays des « Temps modernes » pour nous décrire l’usine et ses ouvriers aussi bien qu’il a su nous faire voyager en Israël, en Birmanie, en Chine ou en Corée du Nord !

Extrait :

81dWme42c8L 81eeNmlQ2DL 81NZ3J8ZI2L 81vXYqOkh3L

QEN2017_600-300x200-300x200

Déjà lu du même auteur : 

chroniques_de_J_rusalem Chroniques de Jérusalem shenzhen  Shenzhen

pyongyang Pyongyang  le_guide_du_mauvais_p_re Le Guide du Mauvais Père tome 1 71bYqARivUL Chroniques Birmanes 

louis au ski Louis au ski guide du mauvais père_t2 Le Guide du mauvais père tome 2

113165080 S’enfuir, récit d’un otage Comment ne rien faire

2 réflexions sur “Chroniques de jeunesse – Guy Delisle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s