Vann Nath : Le peintre des Khmers rouges – Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi

 La Boîte à Bulles – novembre 2020 – 128 pages

Quatrième de couverture :
En 1978, alors qu’il est encore un tout jeune peintre, Vann Nath est arrêté par les Khmers rouges. Accusé de violation du code moral, il est enfermé à la tristement célèbre prison de Tuol Seng à Phnom Penh,  plus connue sous le nom de S-21.
Dès lors, sa peinture deviendra sa planche de salut puisqu’il sera contraint, comme bon nombre d’artistes et artisans cambodgiens, de mettre son talent au service de la  dictature.
A travers ce récit, on découvre les racines de l’art de Vann Nath, pour qui peindre est devenu, à sa libération, un devoir de mémoire et d’hommage aux victimes du régime  de Pol Pot. Au-delà de sa portée biographique, cet ouvrage présente le combat mené par le peintre pour que les crimes de ses bourreaux ne sombrent pas dans  l’oubli.
Un album aussi passionnant que percutant…

Auteurs : Né en 1977 à Lecco (Italie), Matteo Mastragostino est diplômé de l’École polytechnique de Milan en design industriel. Depu<is 2004, il est designer, créateur freelance et collabore également avec plusieurs revues italiennes. Il s’est lancé dans la bande dessinée en 2017 avec un album consacré à Primo Levi (édité en France par Steinkis).
Paolo Castaldi débute la bande dessinée en 2005 en signant les illustrations de I Will never grow up et L’Anomalie, sur un scénario d’Adriano Barone (non traduits en français).
Il réalise les scénario et dessin de La Main de dieu, ouvrage consacré à Diego Maradona en 2014 (éditions Diabolo) puis Etenesh, l’odyssée d’une migrante (Des Ronds dans l’O), prix Valeurs Humaines 2016 du CRIABD.

Mon avis : (lu en août 2021)
Vann Nath est peintre, il vit avec sa femme et son fils à Phnom Penh au Cambodge. Lorsque les Khmers Rouges prennent le pouvoir, Vann Nath est arrêté arbitrairement et est enfermé dans la prison tristement célèbre S-21. Pour survivre, il devra peindre des portraits pour le régime en place et seule la qualité de son travail le sauvera… Il survivra dans la peur et la privation ignorant tout sur le sort de sa famille…
A la chute des Khmers Rouges, à la sortie du camp, Vann Nath continuera à peindre pour témoigner sur ce qu’il a vécu et sur ce qui s’est passé à S-21.
Cette bande dessinée est un témoignage poignant et fort. Une histoire vraie.

Extrait :

       

Petit Bac 2021
(7) Couleur

Une réflexion sur “Vann Nath : Le peintre des Khmers rouges – Matteo Mastragostino et Paolo Castaldi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s