Il faut sauver nos insectes ! – Denis Richard, Pierre-Olivier Maquart

MC_dec2020

41R4RomHSnL Delachaux – octobre 2020 192 pages
Quatrième de couverture :

Les insectes disparaissent à une vitesse inquiétante ! Ce livre, en dressant le portrait de certains d’entre eux, emblématiques et menacés, est à la fois une alerte mais aussi une sensibilisation à leur préservation en France et en Europe. Il s’agit du groupe le plus important du monde animal. Et pourtant, ces papillons, ces libellules, ces coléoptères, ces abeilles, ces criquets et ces sauterelles sont victimes de la dégradation de leurs milieux. Modification des paysages agricoles, emploi massif et inadapté des pesticides et des engrais azotés, assèchement des zones humides, exploitation forestière intensive… Toutes ces agressions, et d’autres encore, on un point commun : l’action de l’homme. La diminution du nombre et de la diversité des insectes doit nous interroger car de très nombreuses espèces sont de précieux auxiliaires des activités humaines et toutes jouent un rôle essentiel dans le maintien des équilibres écologiques. Il est encore temps d’agir, tant sur le plan individuel que collectif, c’est le message que porte haut et fort ce livre magnifique.

Auteurs : Docteur en pharmacie, Denis Richard a également suivi un double cursus en botanique et chimie des substances naturelles. Depuis toujours passionné par l’entomologie, il fut fondateur du  » Jardin aux Insectes  » de Poitiers en 1998. Journaliste scientifique, traducteur de nombreux ouvrages traitant de la nature ou du jardinage, il est auteur d’une vingtaine de livres dont, aux éditions Delachaux et Niestlé La Vie des coléoptères d’Europe (2020, en collaboration avec Pierre-Olivier Maquart).
Pierre-Olivier Maquart est doctorant à l’université de Stirling (Écosse). Coléoptériste né, il se consacre à l’observation et à la photographie de ces insectes qu’il a observés à l’occasion de voyages en Afrique et en Asie. De ses périples, il a pu rapporter et décrire plusieurs espèces nouvelles. Il travaille actuellement pour l’institut Pasteur de Phnom Penh.

Mon avis : (lu en janvier 2021)
Merci à Babelio et aux éditions Delachaux et Niestlé pour l’envoi de ce livre lors de Masse Critique.
C’est un très beau livre documenté, instructif et très agréable à feuilleter pour s’émerveiller devant de nombreuses photographies d’insectes de toute beauté.
Je me suis toujours intéressée aux insectes que je croisais dans les jardins, les prairies, les potagers, la forêt… A l’époque pas d’internet ou d’appareil numérique pour les collectionner… Nous les observions, les dessinions avant d’aller enquêter dans un dictionnaire ou auprès d’adultes connaisseurs. Nous en capturions également parfois dans des pots de confitures au couvercle percée pour les observer plus longtemps… Je me rappelle de grillons capturés en Normandie puis libérés à Paris dans le Jardin des Poètes, un jardin public proche de l’appartement où j’habitais avec ma famille.

Plus tard, c’est mon fils aîné, passionné par les animaux dont les insectes, que j’ai accompagné dans ses découvertes et il est devenu bien plus savant que moi ! Il peut passer des heures dans un jardin à observer plantes par plantes les insectes qui s’y cachent… et ensuite de regarder des vidéos pour en apprendre encore plus… Papillons, abeilles, coccinelles, criquets et sauterelles, libellules, scarabées, coléoptères… n’ont plus beaucoup de secrets pour lui…
Dans ce livre, les auteurs nous parlent du drame qui couve : les insectes représentent 70% de la biodiversité animale connue et depuis des années de nombreuses espèces disparaissent ou déclinent dangereusement. L’Homme en est la cause, avec l’artificialisation des milieux, la fragmentation des habitats et l’épandage de produits chimique.
Le premier chapitre décrit l’étendu du problème et ses causes. Le deuxième chapitre nous rappelle que les insectes sont irremplaçables dans les écosystèmes et donc indispensables à l’Homme.
Puis en passant en revue milieux par milieux (prairies, milieux humides, bois et forêts, littoraux) de très nombreux insectes, le lecteur découvre ses caractéristiques et des photos, les menaces qu’il pèse sur lui et enfin comment le préserver ou le sauvegarder.
Le livre s’achève sur un cours chapitre sur les collectionneurs qui autrefois ont pu menacer quelques spécimens… Aujourd’hui, ils sont beaucoup moins nombreux et peuvent utiliser un appareil photo pour capturer un espèce rare et protégée !
Puis un chapitre important avec des actions à mener individuellement ou collectivement pour préserver et protéger les insectes.
Enfin, en annexes, index, bibliographie et listes d’associations européennes de conservation des insectes.
Un très beau livre à explorer et à partager en famille.

Extrait :

71xfRsXhF6L81bGl2AqUdL

81XtEX5XxRL

Petit Bac 2021
(1) Animal

2 réflexions sur “Il faut sauver nos insectes ! – Denis Richard, Pierre-Olivier Maquart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s