Carton jaune – Didier Daenincks, Asaf Hanuka

51N1eKgfarL Emmanuel Proust Éditions – octobre 2004 – 56 pages

Quatrième de couverture :
Coupe du Monde de football, 1938. Avec l’équipe de France, Jacques Benzara passe de la misère des rues de Tunis à la gloire. Courtisé par le Tout-Paris, l’attaquant vedette du mythique  » Red Star  » voit pourtant son ascension menacée par les déflagrations de l’Histoire. Dans la période troublée de la montée du nazisme, sauvera-t-il son unique amour ? Cette chronique d’une destinée hors du commun est inspirée d’un personnage réel ; un boxeur tunisien dont la gloire fut éclipsée par celle de Marcel Cerdan.

Auteurs : Didier Daenincks, né en 1949, à Saint-Denis. Écrivain, journaliste, il est l’auteur des quelques uns des plus célèbres polars français : Meurtres pour mémoire, Le Der des Der… Il a aussi scénarisé les bandes dessinées Cannibale, Le Retour d’Ataï, Texas Exil et Le Train des oubliés.
Asaf Hanuka vit à Tel-Aviv. Israélien, il a appris la bande dessinée à l’école Émile Cohl de Lyon en même temps qu’il réalisait Carton Jaune.

Mon avis : (lu en mai 2018)
Pour écrire le scénario de cette bande dessinée, Didier Daenincks s’est inspiré de la vie du boxeur, tunisien et juif, Victor Young Perez tué par les nazis lors de la « Marche de la Mort » en 1945. Toutes ces précisions nous sont données dans la préface.
Dans la bande dessinée, Jacques Bebzara est un gamin de Tunis, il est particulièrement doué lorsqu’il a la balle au pied et qu’il joue au football. Remarqué, il part à Paris où devient le joueur vedette du « Red Star ». En 1938, il participe à la Coupe du Monde avec l’équipe de France et le public l’acclame et l’admire, tout lui réussit !
Mais la montée du nazisme est là et toute l’admiration du public ne fera pas le poids pour le sauver… En effet, Jacques Bebzara est juif…
J’ai pris cette BD au hasard à la bibliothèque, pour Didier Daenincks  et pour le mot JAUNE du titre (pour mon challenge Petit Bac). Je ne m’attendais pas à une histoire aussi émouvante.
C’est surprenant de vouloir rendre hommage à un boxeur en racontant une histoire de footballeur… Sans doute pour l’auteur une façon de s’autoriser plus de liberté autour du personnage de Jacques…

Extrait : (début de la BD) (cliquer sur les planches pour les agrandir)

carton_jaune_1 carton_jaune_2
carton_jaune_3 carton_jaune_4
carton_jaune_5 carton_jaune_6

Petit bac 2018Couleur (3)

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s