Totem – Nicolas Wouters, Mikaël Ross

totem Sarbacane – octobre 2016 – 125 pages

Quatrième de couverture :
C’est dans une forêt sauvage que Louis, 12 ans, vient passer son premier camp scout et essayer de soigner ses bleus à l’âme. Mais son séjour ne sera pas de tout repos, entre les brimades des scouts plus âgés, les tiraillements de ses propres démons et un secret trop lourd à porter. Un récit initiatique qui bat au rythme sensuel, feutré et magique de la forêt, où les compromis de l’âge adulte et les premiers émois amoureux viennent bousculer l’innocence de l’enfance.

Auteurs : Né à Bruxelles en 1984, Nicolas Wouters est titulaire d’un Master d’écriture de scénario, obtenu à l’université de Louvain-La-Neuve. Alors qu’il est encore aux études, il coordonne des projets culturels (Théâtre, Slam, Festivals, …) et assure l’écriture ainsi que la mise en scène de plusieurs pièces de théâtre dans le circuit amateur. En 2009, il quitte son travail dans un centre culturel se consacrer pleinement à sa passion pour le neuvième art. Il intègre l’option Bande dessinée de l’institut Saint Luc à Bruxelles, où il rencontre Mikaël Ross. Une amitié qui débouchera sur un premier livre, « Les pieds dans le béton ». Il vit et travaille actuellement à Zürich.
Né à Munich en 1984, Mikaël Ross mène de front deux carrières à la fois. De 2004 à 2007, il suit une formation de tailleur à l’Opéra de Munich puis s’installe à Berlin où il commence des études de stylisme à l’école des arts de Berlin-Weißensee. Parallèlement, il écrit et dessine des histoires et autoédite Herrengedeck, son premier album de bande dessinée qui raconte l’errance de deux amis dans la nuit berlinoise. Il décide en 2010 d’interrompre ses études de stylisme pour un an afin d’intégrer le département Bande dessinée de l’institut Saint Luc à Bruxelles. Il y rencontre le scénariste Nicolas Wouters avec lequel il initie le projet À ton tour, qui relate la relation de deux personnages dont l’amitié est entachée depuis l’enfance par les rapports de domination que l’un exerce sur l’autre. Il vit et travaille aujourd’hui de nouveau à Berlin.

Mon avis : (lu en mars 2020)
Après Un été d’enfer ! encore une histoire de scout… le hasard des lectures…
Cette histoire est beaucoup plus sombre et assez déconcertante…
Alors que son petit frère est malade et doit subir une opération, Louis est envoyé dans un camp scout. A douze ans, seul et avec ses cauchemars, il se retrouve au milieu de la forêt avec des scouts plus âgés que lui. Pour devenir un vrai scout, Louis doit passer une épreuve afin d’obtenir son « totem ». Avec deux autres novices, ils doivent se cacher en forêt et ne pas être retrouvé par le reste de la troupe…
Un album vraiment étrange, mêlant le réel et l’imaginaire dans une ambiance oppressante. J’ai eu du mal à distinguer le fantastique de la réalité…
Et, pour ma part, ce n’est pas du tout le souvenir que j’ai de mes années de scoutisme…

Extrait :

totem-p36-37-1400xtotem-p50-51-1400xtotem-p58-59-1400x

Petit bac 2020a(4) Objet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s