Le patient – Timothé Le Bouchon

81-THjKEoRL Glénat – avril 2019 – 296 pages

Quatrième de couverture :
La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée… 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

Auteur : Timothé Le Boucher, né en 1988, se passionne très tôt pour la narration illustrée et commence à réaliser ses premières planches de bande dessinée à l’âge de 10 ans. Après le lycée, il intègre les beaux-arts d’Angoulême (École Européenne Supérieure de l’Image). Au cours de ses études, il est nommé dans la sélection des Jeunes Talents de l’édition 2010 du Festival International de Bande Dessinée. Il réalise en 2011 son premier album : Skins Party, sélectionné au Festival d’Angoulême l’année suivante. En 2014, il publie Les Vestiaires. Après avoir obtenu un Master en Bande Dessinée en 2013 ainsi qu’un DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) en 2014, il part s’installer à Strasbourg où il participe à différents projets de bande dessinée. En 2017, il fait sensation avec son troisième album, Ces jours qui disparaissent, immense succès critique et public, lauréat de nombreux prix, dont le Prix des Libraires de Bande Dessinée Canal BD.

Mon avis : (lu en août 2020)
La couverture aux tons pastels ne reflètent absolument pas l’atmosphère sombre et troublante de cette BD thriller psychologique…
Dès la première planche, le lecteur se retrouve sur une scène de crime violente et ensanglantée. Laura Grimaud, une jeune femme, marche dans la nuit, un couteau à la main et ses vêtements couverts de sang. La police va découvrir dans sa maison toute une famille assassinée sauvagement et un seul survivant, Pierre Grimaud, le fils âgé de 15 ans, blessé tombe dans le coma… Mentalement handicapée, la jeune fille est la coupable idéale…
Six ans plus tard, Pierre Grimaud se réveille sur son lit d’hôpital, encore paralysé et partiellement amnésique, avec l’aide de Anne Kieffer, une psychologue, il va tenter de retrouver des souvenirs…
L’atmosphère est oppressante. Entre rêves et réalité, Pierre se révèle un personnage ambigüe… La tension monte crescendo et tout est fait pour tenir le lecteur en haleine…

Extrait :

81cZlbiW58L 81dCMAqlUkL 81F5EuSoonL 91G6KZGVunL 

2 réflexions sur “Le patient – Timothé Le Bouchon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s