L’obsolescence programmée de nos sentiments – Zidrou et Aimée de Jongh

9782505067566-couv 51GGzYRpNhL._SX195_ 

Dargaud – juin 2018 – 144 pages 

Quatrième de couverture :
« Le corps se résigne plus vite que l’âme.
Le temps le ride. L’injurie. L’humilie.
Il fait avec, le corps, beau joueur.

L’esprit, lui, est mauvais perdant.
Il ne conçoit que par à-coups,
par révélations douloureuses,
par effrois successifs. »

Auteurs : Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D’abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l’écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L’Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l’auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, « Le Montreur d’histoires », « Tourne-Disque », « Lydie », « Folies Bergères », « La Mondaine », « Les 3 Fruits » ou encore « Les Promeneurs sous la Lune ». On lui doit aussi, plus récemment, la reprise du classique autant qu’indémodable « Ric Hochet ». En 2015, il signe Le Bouffon avec Francis Porcel, Le Crime qui est le tien avec Philippe Berthet pour la collection Ligne Noire, et entame la série Les Beaux Etés avec Jordi Lafebre. Zidrou reviendra en 2017 avec quatre sorties aux teintes très différentes : Shi en janvier, une nouvelle série avec Homs au dessin, le one shot Natures Mortes en mars, le troisième tome des Beaux Etés en juin et enfin Hadiya, avec son complice Francis Porcel, au mois de septembre.
Aimée de Jongh (1988) a publié sa première bande dessinée « Aimée TV » à l’âge de 18 ans. Elle a été découverte par plusieurs maisons d’édition et de presse, pour lesquelles elle travaille aujourd’hui encore. Aimée a suivi sa formation en film d’animation dans les écoles de Beaux Arts de Rotterdam et de Gand. Entre-temps, elle a signé une bonne dizaine de séries de bandes dessinées et a collaboré sur cinq films d’animation. Sa série bd quotidienne Snippers (Coloc’ en français) paraît dans un journal hollandais et dans un journal suisse ; en Belgique, ce sont surtout ses bandes dessinées pour jeunes enfants, comme Kito & Boris et Slimme Pim qui l’ont fait connaître. En 2014, Aimée s’est attelée à son premier roman graphique, dont elle signe aussi le scénario : Le retour de la bondrée (titre original : De terugkeer van de wespendief). Cet album lui a valu de percer à l’international. Cette bande dessinée a été très bien accueillie et a remporté le prestigieux Prix Saint-Michel pour le meilleur album de bande dessinée de 2014-2015. Le livre sera publié en français par Dargaud et par la suite porté à l’écran en 2016. En 2018, elle collabore avec Zidrou au scénario et publie un deuxième roman graphique chez Dargaud, L’obsolescence programmée de nos sentiments.

Mon avis : (lu en juin 2020)
Elle s’appelle Méditerranée, elle a 62 ans, elle ne s’est jamais mariée. Sa mère vient de mourir après une longue agonie. Méditerranée est désormais l’aînée de la famille.
Ulysse vient de perdre son boulot de déménageur après 40 ans de bons et loyaux services. A 58 ans, contre son gré, il a été mis à la retraite.
Pour tous les deux, les jours sont gris, la solitude est là et la vieillesse n’est pas loin, c’est plutôt déprimant…
Jusqu’au jour où Ulysse et Méditerranée se rencontrent dans une salle d’attente…
Peut-on recommencer une vie à plus de soixante ans ?
Ce joli roman graphique dessine la rencontre inattendue de deux solitudes avec tendresse et humour. Et une conclusion inattendue et surprenante…

Le dessin évolue avec l’histoire, sombre et brut, accentuant les traits au début de l’histoire, il prend des couleurs et de la douceur au fil des pages tout en restant réaliste et esthétique.

Extrait :

8655_p lobsolescence11 PlancheS_60724lobsolescence13 lobsolescence20 lobsolescenceattente62obsolescence96

Petit bac 2020a
(5) Crime et Justice

Les vrais chiffres de la start-up nation – DataYolo

Lu en partenariat avec Les Liens qui Libèrent

71wDrCKv34L
Les Liens qui Libèrent – novembre 2019 – 109 pages

Quatrième de couverture :
Du dessin de presse qui aurait mangé un rapport de l’Insee (ou l’inverse). Quel meilleur format pourrait-on imaginer pour analyser la naissance de la start-up nation ? La Macronie regorge depuis ses débuts de déclarations et situations sur lesquelles les meilleurs analystes de DataYolo se sont penchés avec gourmandise. Mais les graphiques présentés dans ce livre, dont les ingrédients sont avant tout l’ironie et les jeux de mots, ambitionnent aussi de pointer une certaine part de vérité…

Auteur : Journaliste depuis plus de 10 ans, Sophie Gindensperger, alias DataYolo, a notamment travaillé pour Arrêt sur images et Libération. Passionnée par le dessin et l’illustration, elle a lancé DataYolo comme un défi amusant, et s’est rapidement prise au jeu, encouragée par son addiction à l’actualité et aux réseaux sociaux.

Mon avis : (lu en décembre 2019)
En mars 2016, Sophie Gindensperger lançait DataYolo sur les réseaux sociaux. L’idée était de commenter l’actualité avec un dessin de presse représentant une courbe, un camembert ou un histogramme illustrant des statistiques plus ou moins sérieuses…
Ce livre, sur le même modèle, analyse avec humour ou pas, l’avènement de la Macronie à travers ses actions et ses petites phrases…
Ce livre est en cinq parties, aux titres plutôt évocateurs…
– Et en même temps
– Des gaulois réfractaires au changement
– Au lieu de foutre le bordel
– Les gens qui réussissent
– Make our planet great again

Sur la page de gauche, une déclaration du Président ou d’un homme politique ou une citation de presse et sur la page de droite, celle-ci est traduite en un graphique expressif et efficace.
« 
Mieux vaut un bon dessin qu’un long discours » !

Merci Anne et les éditions Les Liens qui Libèrent pour cette découverte qui donne à réfléchir tout en nous amusant !

Extrait :

«Whirlpool à Amiens : itinéraire d’un sauvetage devenu fiasco», Libération, 31 mai 2019.

exportslate

« C’est quoi ce “président jupitérien” que Macron entend incarner ? »,
Ouest-France, 18 mai 2017.

jupiterslate

« Ce que vous proposez, comme d’habitude, c’est de la poudre de perlimpinpin », Emmanuel Macron lors du débat d’entre-deux-tours face à Marine Le Pen, 3 mai 2017.

vocabulaireslate

« Gilets jaunes : les irréductibles des ronds-points », France Info, 16 décembre 2018.

slatesignalisation

« Nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore, d’ici cinq années », Emmanuel Macron, 16 avril 2019.

notredameslate