C’est lundi, que lisez-vous ? [193]

cestlundi


C’est le jour du rendez-vous initié par Mallou proposé maintenant par Millina

Qu’est-ce que j’ai mis en ligne ces dernières semaines ?

91z8NcS03BL 715InQfRYVL 51vlZj8gPQL 61+aX7HBSpL 81+3sE-+IDL

Chez nous… Paroles de réfugiés – Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso
Un coin d’humanité – Kek
La boîte à magie – Camilla Läckberg, Henrik Fexeus
Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 16 ans – Riad Sattouf
Un général, des généraux – Boucq François, Juncker Nicolas

Qu’est-ce que je lis en ce moment ?

Les narcisses blancs – Sylvie Wojcik
Graines de bandits – Yvon Roy

Que lirai-je les semaines prochaines ?
L’or d’El Ouafi – Paul Carcenac, Pierre-Roland Saint-Dizier, Christophe Girard (BD)
La cosmologie du futur – Alessandro Pignocchi (BD)
Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! – Nadine Monfils
Lucienne ou les millionnaires de La Rondière – Aurélien Ducoudray, Gilles Aris (BD)
Carnets de Campagne – Mathieu Sapin, Morgan Navarro, de Monfreid Dorothée, Louison, Lara (BD)
Nous étions le sel de la mer – Roxanne Bouchard (Masse Critique Babelio)

Bonnes lectures, bonne rentrée !

Un général, des généraux – Boucq François, Juncker Nicolas

81+3sE-+IDL 91QLSFl9WyL
édition spéciale (noir et blanc)  édition  normale (couleur)

Lombard – février 2022 – 144 pages

Quatrième de couverture :
Mai 1958. Alger s’embrase contre un nouveau gouvernement qui, à Paris, semble prêt à dialoguer avec les indépendantistes. Des milliers de colons se soulèvent, obligeant l’armée et ses généraux à choisir leur camp : rester loyaux à l’état ou à l’Algérie française, dernier vestige du grand empire colonial Français. Dépassés et galvanisés par la situation, les généraux s’embarquent dans un coup d’état qui devient rapidement incontrôlable… Et si seul un vieil homme à la retraite, le « dernier héros français », était capable d’arrêter cette machine folle et éviter une guerre civile ? Ce vaudeville politico-militaire donnera les clés du pouvoir à de Gaulle et sa Ve République… car juré-craché, « le Général » l’a promis à toutes et à tous : cette fois, il les a compris.

Auteurs : Boucq, de son vrai nom François Boucq, est un auteur de bande dessinée français né à Lille en 1954. Il a reçu en 1998 le grand prix de la ville d’Angoulême, qui récompense l’ensemble de sa carrière. 
Nicolas Juncker est né en 1973. Après des études d’histoire, il devient dessinateur de presse puis professeur de bande dessinée au conservatoire des Arts de Saint-Quentin en Yvelines et d’Ivry-sur-Seine. Il signe en 2003 chez Treize Étrange sa première bande dessinée, Le Front, puis Malet en 2005, et D’Artagnan, Journal d’un Cadet, en 2008. Plus récemment, il a écrit le scénario du triptyque Fouché (Les Arènes) et de la série Un jour sans Jésus (Vents d’ouest). 

Mon avis : (lu en juin 2022)
Tous les faits racontés dans cette bande-dessinée sont vrais.
Alger, le 13 mai 1958. Une manifestation de pieds-noirs tourne à l’insurrection. L’annonce de la nomination d’un énième président du Conseil, Pierre Pflimlin, qui a évoqué l’éventualité de négocier avec le FLN, a mis le feu aux poudres. Un comité de salut public prend le pouvoir et défie le gouvernement.
Cette BD raconte comme une comédie satirique cet engrenage d’événements plus ou moins hasardeux à l’origine de la Ve République et du retour du Général de Gaulle à la tête de la France.
Historiquement, c’est très intéressant pour moi, dont les programmes d’Histoire n’ont jamais été au-delà de 1945. Mais, j’ai lu cette BD en version spéciale, noir et blanc et je l’ai donc trouvé plutôt austère et pas facile à lire. J’ai découvert plus tard la version couleur qui semble plus abordable à lire. 

Extrait : (début de la BD)

PlancheA_440574009010013014 015016

Petit bac 2022
(6) Ponctuation
(la virgule)

Déjà lu des mêmes auteurs :

7107hv78xWL Seules à Berlin – Nicolas Juncker

61ctMY08fQL Janvier 2015 : Le procès – Yannick Haenel et François Boucq

Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 16 ans – Riad Sattouf

61+aX7HBSpL Allary – juin 2022 – 54 pages

Quatrième de couverture :
Eh oui, Esther est en seconde. Les cours sont souvent en demi-jauge, covid oblige.
Les garçons sont de plus en plus intrigants, certains  » fument de la drogue  » et d’autres même sont  » dealers « , c’est à dire qu’ils en revendent… Mais ils sont toujours très cons, ça c’est sûr.
Esther se pose de plus en plus de questions. Pourquoi les garçons sont-ils autant fascinés par l’attitude criminelle? Pourquoi les insultes dégradantes sont féminines? Pourquoi y a-t-il des racailles même dans les petits patelins bretons? Qui s’occupe du problème majeur que représentent les garçons pour les filles, en fait?
Et puis un jour, le vaccin contre le covid finit par arriver, mais est-il bien sûr ? Ses copines en doutent… Et si tout cela n’était qu’un grand complot ? Comment savoir ce qui est vrai ou pas ?
Esther doit choisir ses  » spécialités  » pour la première. Il faut penser à son orientation, à son futur métier. Mais euh, on est vraiment obligé de travailler plus tard en fait? Et pourquoi il faut se décider maintenant ?
Esther grandit, elle va traverser la France seule en train, et c’est toute une odyssée, un chemin initiatique qui s’ouvre à elle, une métaphore de la vie adulte qui l’attend. Ou alors, peut-être que c’est juste une grosse galère?
C’est ça, avoir 16 ans !

Auteur : Riad Sattouf est auteur de bandes dessinées et réalisateur.
Né en 1978, il passe son enfance entre la Libye, la Syrie et la Bretagne. Depuis 2014, il dessine chaque semaine Les Cahiers d’Esther dans L’ Obs, d’après les histoires vraies d’Esther A.
Le premier recueil des histoires de cette petite fille ( Les Cahiers d’Esther, Histoires de mes 10 ans) a paru en janvier 2016, chez Allary Éditions. L’adaptation en dessin animé du premier recueil a été diffusée à partir de septembre 2018 sur Canal +.
La série L’ Arabe du futur, vendue à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, est traduite en 22 langues.

Mon avis : (lu en juin 2021)
Septième album de cette série, Esther a 15 ans, elle est en Seconde dans un lycée parisien pour l’année scolaire 2020-2021. Covid oblige, les cours sont encore en demi-jauge. Mais les élèves ont beaucoup plus de liberté dans l’établissement, ils peuvent y entrer et en sortir plus librement. Ainsi les fumeurs sortent dès que possible entre les cours. Esther est choquée par la facilité avec laquelle les fumeurs peuvent se procurer de la drogue car un lycéen deale en toute impunité devant le lycée. Alors que pour avoir gentiment voulu aider un élève de sa classe, Esther va se retrouver accusée de faits gravissimes. Sérieuse et bonne élève, elle sera pourtant exclue pour quelques jours et collée !
Elle est fan de Timothée Chalamet, de la chanteuse Angèle qui, sur les réseaux sociaux, déclare aimer les Cahiers d’Esther. Esther reproche à Riad Sattouf de la dessiner toujours comme une petite fille, alors qu’elle a pris des formes depuis ses 10 ans !
Pour se faire de l’argent poche, Esther fait du baby-sitting. Mais lorsqu’elle se retrouve à garder à une adolescente et une pré-ado de quelques années de moins qu’elle, la soirée sera cauchemardesque…
Esther sait également se rebeller face aux interdits de ses parents… Elle a du mal à accepter que son père refuse de la voir grandir. Elle découvre l’indépendance.
Esther grandit et s’interroge beaucoup sur sa vie, sur son « avenir », sur son orientation et ce n’est pas toujours facile.
Ancrée dans notre réalité et la crise du Covid, Esther a des débats avec ses amis sur le passe sanitaire, la vaccination, certains d’entre eux croient à une théorie du complot.
Cette bande dessinée est un condensé de l’actualité vu par une adolescence d’aujourd’hui qui aborde les questions d’inégalité, d’injustice, de rapports sociaux.

Extrait :

Cahiers-d-Esther-T7-extraitCahiers-d-Esther-T7-image

Déjà lu du même auteur :

100708942 L’Arabe du futur : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

106163512 L’Arabe du futur – Tome 2 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1984 – 1985)

114098671 L’Arabe du futur – Tome 3 : Une jeunesse au Moyen-Orient, 1985-1987

61Xcfw864ML Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 10 ans

51ZNjb2mdML Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 11 ans

51IwS05hfNL Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 12 ans

larabedufutur4 L’arabe du futur – Tome 4 : Une jeunesse au Moyen-Orient, 1987-1992

51tqcHt2h+L Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 13 ans

esther14 Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 14 ans

L’arabe du futur – Tome 5 : Une jeunesse au Moyen-Orient, 1992-1994

61m3PQ1fVPS  Les Cahiers d’Esther : Histoires de mes 15 ans

61qAEnYOvOL Le jeune acteur, tome 1

Petit Bac 2021
(5) Chiffre

La boîte à magie – Camilla Läckberg, Henrik Fexeus

51vlZj8gPQL Actes Sud – juin 2022 – 672 pages

traduit du suédois par Susanne Juul

Titre original : Box, 2021

Quatrième de couverture :
Gröna Lund, parc d’attraction incontournable de Stockholm. Entre manèges à l’arrêt et obscurité angoissante, une boîte transpercée d’épées contenant un corps de femme est retrouvée. Pour la nouvelle enquêtrice Mina Dahbiri, l’affaire dépasse les compétences de la police. Vincent Walder, expert en mentalisme et en communication non verbale, accepte de lui prêter main-forte.
S’agit-il d’un tour de magie qui a mal tourné ou d’un tueur machiavélique ? En complément de leurs talents, une visite dans les archives policières devrait aider le duo à trouver des réponses…

Auteurs : Née en 1974 à Fjällbacka, Camilla Läckberg est la reine incontestée du polar scandinave. Elle a rencontré un grand succès international grâce à son héroïne Erica Falck ; ses livres se sont vendus à plus de vingt-six millions d’exemplaires dans le monde. Elle est également l’une des fondatrices d’Invest in Her, une société d’investissement qui s’engage auprès de femmes entrepreneuses.
Henrik Fexeus est un mentaliste, auteur et présentateur suédois. Né en 1971, Henrik a étudié la philosophie pour finalement se spécialiser dans la psychologie. Louant ses livres et interventions publiques, plusieurs prix lui sont décernés et il est reconnu dans le monde entier pour ses recherches sur la communication non verbale. Il se lance dans la fiction en 2017 avec «Le Perdu», premier tome d’une trilogie pour jeunes adultes salué par la critique.

Mon avis : (lu en juillet 2022)
Voici le premier tome d’une nouvelle trilogie de Camilla Läckberg associée avec le mentaliste suédois à succès Henrik Fexeus. Les deux héros de cette série sont la détective Mina Dahbiri et l’expert en magie Vincent Walder.
Tout commence avec une scène de crime assez spectaculaire : le corps nu d’une femme transpercé d’épées dans une boîte à magie… Cela semble être un tour de magie qui aurait raté… L’enquêtrice Mina Dahbiri, nouvellement arrivée dans la brigade criminelle de Stockholm, décide de faire appel à Vincent Walder, grand mentaliste médiatiquement connu, pour l’assister sur cette étrange enquête.
Le duo Mina et Vincent est très sympathique, le mentaliste est claustrophobe et il a aussi des TOC et la policière est phobique et hypocondriaque. L’un et l’autre arrivent à surmonter leurs failles pour mener à bien leur travail respectif.
La construction du livre qui alterne des événements passés et présents tient en haleine le lecteur du début à la fin du roman policier.
L’intrigue est originale, bien menée et les personnages sont attachants, je me réjouis de les retrouver dans de futurs enquêtes.

Extrait : (début du livre)
Tuva tambourine nerveusement des doigts sur le comptoir. Elle aurait dû débaucher depuis un bon moment déjà, mais elle est toujours là, sur son lieu de travail, un café dans le quartier de Hornstull. Un client vient de s’installer à la table du coin. Il la fixe, irrité. Elle lui retourne un regard assassin. Elle mémorise son visage et se dit que ce client-là n’aura pas droit à un cœur sur la mousse de son cappuccino. Un doigt dressé, plutôt.

Être en retard la met de mauvais poil. Elle ramène machinalement une mèche blonde derrière son oreille. Elle aurait dû récupérer Linus depuis une demi-heure déjà. Elle est immunisée contre les remarques acerbes du personnel de la crèche, elle y a eu droit si souvent que ça ne lui fait plus ni chaud ni froid. Mais son petit garçon de deux ans doit être triste. Et Tuva n’est pas du genre à vouloir chagriner un enfant. Surtout pas Linus. Elle n’arrête pas de dire qu’elle serait prête à mourir pour lui. Mais ce n’est pas si simple. Dieu seul sait tous les efforts qu’elle fait. Elle ouvre la penderie, retire son tablier et le balance sur la montagne de linge sale. Elle ne peut pas partir avant l’arrivée de son remplaçant. Qu’est-ce qu’il fabrique, bon sang ?
Martin, le père de Linus, avait brillé par son absence le jour de la naissance de son fils, deux semaines avant terme. Tuva ne lui en avait pas voulu, elle était partie à la maternité en ambulance. Elle avait en revanche trouvé bizarre qu’il ne vienne pas la voir pendant les quelques jours qu’elle avait passés là-bas. L’accouchement avait été difficile. Elle ne se souvenait que vaguement des médecins qui les examinaient sans arrêt, elle et son bébé, en lui disant que tout irait bien. Exactement comme Martin dans les brefs SMS qu’il lui envoyait. Il allait venir, disait-il, il avait juste un ou deux trucs à régler. Si son séjour à la maternité se perdait dans le brouillard, le souvenir de son arrivée avec Linus dans l’appartement vide était autrement vif. Pendant qu’elle en bavait pour mettre au monde leur fils, Martin avait rassemblé ses affaires et s’était tiré. C’était ça qu’il avait à “régler”. Elle n’avait plus jamais eu la moindre nouvelle de cet enfoiré. Tant mieux, probablement. Elle l’aurait tué s’il s’était remanifesté.

Déjà lu du même auteur :

la_princesse_des_glaces La Princesse des glaces  le_pr_dicateur Le Prédicateur

le_tailleur_de_pierre Le Tailleur de pierre l_oiseau_de_mauvais_augure L’Oiseau de mauvais augure

l_enfant_allemand L’Enfant allemand cyanure Cyanure la_sir_ne La Sirène

9782330018962  Le gardien de phare  la faiseuse d'ange La faiseuse d’anges

le dompteur des lions Le dompteur de lions  La_sorciere La sorcière

81I8cUUwywL La cage dorée

Petit bac 2022(5) Objet

voisinsvoisines2021_new50
Suède

pave-20222
Challenge Pavé de l’été

Un coin d’humanité – Kek

715InQfRYVL First – mars 2021 – 192 pages

Quatrième de couverture :
On s’est tous paumé à un moment de notre vie, mais, pour certains, ce moment dure un peu trop longtemps. Pour ceux-là, 70 000 bénévoles aux Restos du Cœur sont présents toute l’année, pour la chaleur d’un repas, d’un échange ou d’une main tendue, à une époque où le social est un réseau distancié.
Dans cet album, commencé pendant le temps suspendu du confinement du printemps 2020,
Kek partage son expérience de bénévole, croquant au fil de ses chroniques des portraits attachants et bouleversants, remplis d’humour, de tendresse, et de bien plus qu’un coin d’humanité.

Auteur : Né à Dunkerque en 1979, Kek réalise des sites web et des jeux vidéo en tant que développeur informatique free-lance. C’est lors d’un stage de webmaster au magazine Psikopat, puis en réalisant des jeux pour différents journaux (Fluide Glacial, Spirou, Charlie Hebdo…), qu’il entre par la petite porte dans le monde de la BD. Il y apprend quelques astuces pour savoir dessiner, et lance sur son blog sa première histoire dessinée : « Virginie ». L’album sortira peu après grâce à Lewis Trondheim, qui lui donnera le meilleur des conseils : pas besoin de savoir bien dessiner pour raconter de belles histoires.

Mon avis : (lu en août 2022)
A travers cette bande dessinée, Kek raconte son expérience de bénévole au sein de l’Association des Restos du Cœurs. Il est devenu un peu par hasard bénévole aux Restos du Cœur. Un de ses collègues de travail, déjà engagé comme bénévole, lui demande de venir les aider, le soir même, pour une distribution de repas dans le quartier des Invalides. Disponible, Kek accepte et se retrouve à installer les stands puis à distribuer yaourts et bananes aux bénéficiaires… La soirée est intense, il fait connaissance avec les autres bénévoles et c’est une évidence pour Kek de revenir la semaine suivante pour intégrer l’équipe des bénévoles et participer régulièrement aux distributions de repas. Il nous raconte la distribution des repas avec les différents postes : café, soupe… les rencontres et les échanges avec les bénéficiaires, souvent des habitués. Il nous présente la variété et l’immense travail fait par l’Association : les maraudes, les collectes, la cuisine où sont recrutés, en contrat d’insertion, des personnes en situation d’urgence ainsi que toutes les aides proposés aux bénéficiaires pour lutter contre la précarité. 
De nombreux sourires, beaucoup d’humanité, de générosité, d’empathie et d’humour se dégagent de ce témoignage très fort.
Et
pour finir, la totalité des droits d’auteur et de la marge de l’éditeur qui proviennent de la vente de cet album est reversée à l’association des Restos du Cœur.

Extrait : (les aquarelles sont de Marielle Durand et la dernière planche de l’extrait d’Arthur de Pins) 71cNfNWxtbL71CYiNqxBxL71CzYTQhF9L71Zwg0SU9QL

Chez nous… Paroles de réfugiés – Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso

91z8NcS03BL Futuropolis – février 2021 – 112 pages

traduit de l’italien par Hélène Dauniol – Remaud

Titre original : Feltrinelli Comics, 2019

Quatrième de couverture :
À la suite d’À bord de l’Aquarius, Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso se sont rendus en Calabre pour témoigner de l’accueil fait aux migrants en Italie. La Calabre est l’une des régions italiennes les plus touchées par le chômage mais également l’une des plus hospitalières pour les réfugiés.Les auteurs ont rencontré les humanitaires, les autochtones et les réfugiés. Ils racontent les tragédies liées à ces situations dramatiques, les cauchemars bureaucratiques et les horreurs quotidiennes.Ils témoignent aussi du succès de certaines politiques privilégiant un accueil digne et une volonté d’intégration de ces migrants. Une situation italienne qui fait écho à celle de la France.

Auteurs : Né en 1983, Marco Rizzo  est un scénariste de bande dessinée et journaliste italien, surtout connu pour ses reportages en bande dessinée.
Lelio Bonaccorso est dessinateur et enseignant de BD sicilien. Après plusieurs collaborations avec DC Comics et Marvel, le dessinateur fétiche de l’écrivain Marco Rizzo sera son binôme sur de nombreuses bandes dessinées politico-sociales italiennes 

Mon avis : (lu en avril 2022)
Après leur BD documentaire A bord de l’Aquarius, les deux auteurs italiens (un journaliste et un dessinateur) ont voulu découvrir le sort des réfugiés en Italie à travers plusieurs témoignages. Ils se sont rendus en Calabre, l’une des régions italiennes les plus touchées par le chômage mais également l’une des plus accueillantes pour les réfugiés. Les auteurs ont rencontrés des associations humanitaires, des réfugiés et des italiens autochtones.
Il existe des expérimentations d’intégration qui sont réussies. Mais la corruption et l’utilisation frauduleuse ou abusive des fonds de l’État donnent des situations difficiles aussi bien pour la population locale que pour les réfugiés… La complexité de la bureaucratie expose également certains réfugiés à des situations dramatiques…
Cette BD très documentée et instructive est une bonne synthèse de l’état des lieux de l’accueil réservé en Italie aux réfugiés, la situation est comparable à celle qui existe en France.

Extrait : (début de la BD)

124325-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies 124326-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies 124327-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies 124328-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies 124329-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies 124330-planche-bd-chez-nous-paroles-de-refugies

Petit bac 2022
(5) Ponctuation

Déjà lu des mêmes auteurs :

914E4BPV1wL A bord de l’Aquarius

Bilan « mi-temps » Challenge Voisins Voisines 2022

Comme d’habitude, après 7 mois, voilà un petit bilan chiffré du
Challenge Voisins Voisines 2022

voisinsvoisines2021_new50

Nous sommes 3 participants actifs (pour 6 inscrits)

Nous avons lu ensemble 32 livres

Spécialiste…

Angleterre : Manika (6 livres)
Islande : Aproposdelivres
(3 livres)

Grands lecteurs :

Manika : 11 livres
lesvapeursdelest : 11 livres
Aproposdelivres : 10 livres


Nombre de pays visité : 19 pays

Allemagne, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre, Écosse), Russie, Slovaquie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine

Europe_aout2022
(cliquer sur la carte pour l’agrandir)

Pays gagnants :

Angleterre (Royaume-Uni) : 8
Ukraine : 3
Islande : 3

Grand voyageur :

lesvapeursdelest : 9 pays
Aproposdelivres : 7 pays
Manika : 6 pays

Bilan chiffré du 31/07/2022

J’ai peut-être oublié de noter une ou plusieurs de vos lectures…
N’hésitez pas à me signaler mes erreurs, elles seront rectifiées ultérieurement  !

C’est lundi, que lisez-vous ? [192]

cestlundi


C’est le jour du rendez-vous initié par Mallou proposé maintenant par Millina

Qu’est-ce que j’ai mis en ligne ces dernières semaines ?

61NWFuw3JBL 91iRmMkNiHL 71Jp4xarR6L 81BJMCCqlLL 71-2mmXi+bL 71CAVRYo2aL

Tout plaquer et aller prendre un bain – Mathou
La Poule et son cumin – Zineb Mekouar
Le Storyboard de Wim Wenders – Stéphane Lemardelé
Les recettes des dames de Fenley – Jennifer Ryan
Le mur des silences – Arnaldur Indridason
Noir comme neige – Peter Robinson

Qu’est-ce que je lis en ce moment ?

Les reflets du monde : En lutte – Fabien Toulmé (BD)
La boîte à magie – Camilla Läckberg, Henrik Fexeus

Que lirai-je les semaines prochaines ?
L’or d’El Ouafi – Paul Carcenac, Pierre-Roland Saint-Dizier, Christophe Girard (BD)
La cosmologie du futur – Alessandro Pignocchi (BD)
Les Folles enquêtes de Magritte et Georgette : Nom d’une pipe ! – Nadine Monfils
Lucienne ou les millionnaires de La Rondière – Aurélien Ducoudray, Gilles Aris (BD)
Carnets de Campagne – Mathieu Sapin, Morgan Navarro, de Monfreid Dorothée, Louison, Lara (BD)
Nous étions le sel de la mer – Roxanne Bouchard (Masse Critique Babelio)

Bonnes lectures, bonnes vacances !