Les recettes des dames de Fenley – Jennifer Ryan

81BJMCCqlLL Albin Michel – mars 2022 – 512 pages

traduit de l’anglais par Françoise du Sorbier

Titre original : The Kitchen Front, 2021

Quatrième de couverture :
La résistance féminine s’organise… derrière les fourneaux !
Prenez des femmes déterminées, des prisonniers de guerre et des hommes malveillants, ajoutez quelques recettes excentriques, saupoudrez d’une bonne dose d’humour typiquement british… Après le succès de La Chorale des dames de Chilbury, Jennyfer Ryan nous ouvre l’arrière-cuisine de la Seconde Guerre mondiale : un régal !
Épuisée par le conflit, ravagée par le Blitz, confrontée à une terrible pénurie alimentaire, l’Angleterre de Churchill invite les ménagères à participer à un concours de cuisine via les ondes de la BBC. La gagnante deviendra la première femme à coanimer une émission radiophonique. Lancées à corps perdu dans la compétition, quatre participantes vont révéler des trésors d’habileté et de ruse. Car l’enjeu est de taille, et ce concours, qui avait pour but de resserrer la communauté, risque de la diviser…

Auteur : Née dans un petit village du Kent, Jennifer Ryan a été éditrice à Londres avant de partir à Washington avec sa famille. Plusieurs de ses nouvelles ont été publiées dans des revues littéraires. Après La Chorale des dames de Chilbury, succès international, Les Recettes des dames de Fenley est son deuxième roman

Mon avis : (lu en juin 2022)
En 1942, en Angleterre ce sont les tickets de rationnement et les pénuries alimentaires… Pour soutenir et donner des idées et astuces aux cuisinières, il y a à la BBC l’émission « The Kitchen Front » animé par Ambrose. Celui-ci décide de lancer un concours auprès des meilleures cuisinières de la région pour sélectionner la première femme à coanimer son émission. Il y aura quatre candidates aux profils différents mais très compétentes. Audrey est une veuve de guerre qui vend des tourtes pour payer ses dettes et élever ses enfants. Lady Gwendoline est la sœur cadette d’Audrey, elle organise des ateliers de cuisine pour le compte du ministère du Ravitaillement, elle vit dans l’une des meilleures maisons de la région. Nell est seconde de cuisine sous les ordres de Mrs Quince, elle a du talent malgré sa timidité maladive. Enfin, Zelda, est une chef londonienne non reconnue là-bas car femme, elle est arrivée à Fenley dans une situation délicate… La compétition s’organise en trois manches : la première autour des entrées, la seconde autour des plats de résistance et la dernière autour des desserts. La candidate qui aura obtenu le meilleur score à l’issue de ces trois épreuves sera la gagnante !
Ce roman trace les portraits de quatre femmes dans l’Angleterre des années 40, de milieux très différents mais qui partagent comme passion et raison de vivre la cuisine. Au delà du concours de cuisine et des nombreuses recettes de cuisine présentes dans le livre, le lecteur découvre au fil des pages des femmes courageuses, tenaces et qui rivalisent de créativité et d’ingéniosité.
Un bel hommage à nos grands-mères qui ont mené également cette guerre du ravitaillement.

Extrait : (début du livre)
ENTRÉE
Rations alimentaires hebdomadaires pour un adulte pendant la guerre :
100 g de bacon ou de jambon (environ 4 tranches minces)

2 livres de viande hachée ou 1 livre de viande avec ou sans os
50 g de fromage (un cube de 5 cm)
100 g de margarine (8 cuillerées à soupe)
50 g de beurre (4 cuillerées à soupe)
1,5 litre de lait
200 g de sucre
50 g de confiture (4 cuillerées à soupe)
50 g de thé en vrac (de quoi faire environ 15 à 20 tasses)
1 œuf frais (plus un paquet mensuel d’œufs en poudre, l’équivalent de 12 œufs)
150 g de bonbons ou de sucre d’orge
Saucisses, poisson, légumes, farine et pain ne sont pas rationnés, mais parfois difficiles à trouver. On peut se procurer les conserves, les sardines et la mélasse avec les 24 points mensuels en libre utilisation sur les nouvelles cartes dans le cadre du plan de rationnement par points.

Source : Compilation de documents imprimés du ministère du Ravitaillement.

Mrs Audrey Landon
Willow Lodge, village de Fenley, Angleterre
Juin 1942
Une tornade s’engouffra dans la cuisine, qu’une superbe matinée de printemps éclairait de toute sa splendeur dorée. Des garçons se poursuivaient en se tirant dessus, dans un tohu-bohu censé reproduire la bataille de Dunkerque.
« Allez, ouste, sortez d’ici ! » Audrey les chassa d’un coup de torchon.
L’odeur de fruits rouges en train de compoter – framboises, fraises, groseilles – emplissait la grande cuisine vétuste où une mince femme d’une quarantaine d’années ajoutait une pincée de cannelle et une autre de muscade. Vêtue d’un pull d’homme rentré dans un pantalon d’homme, elle semblait harassée et peu soucieuse de son apparence. Ses vieilles bottes étaient maculées de boue en provenance du potager.
L’horloge de bois accrochée au mur sonna la demie et Audrey s’essuya le front du dos de la main. « Oh là là, non ! Déjà huit heures et demie ! »

 Déjà lu du même auteure :

91Netsp2frL La Chorale des dames de Chilbury

Petit bac 2022
(5) Lieu

voisinsvoisines2021_new50
Angleterre