Le Storyboard de Wim Wenders – Stéphane Lemardelé

Masse Critique Babelio

71Jp4xarR6L La Boîte à Bulles – mai 2022 – 160 pages

Quatrième de couverture :
Dans Le Storyboard de Wim Wenders, Stéphane Lemardelé revient ainsi sur l’expérience vécue pour ce film, depuis le script, les repérages et prises de vue nécessaires à la confection du storyboard jusqu’au tournage des scènes sur lesquelles il a travaillé. C’est aussi l’occasion pour lui d’expliquer le rôle d’un storyboarder dans la réalisation d’un film. Occasion également de mettre en avant le lien entre le septième et le neuvième art qui se trouvent, ici, intimement liés.
Ensuite et surtout, Stéphane Lemardelé met en images ses échanges avec Wim Wenders : le réalisateur allemand revient à la fois sur son parcours – depuis ses débuts et périodes de vache maigres à Paris, où il a développé sa passion pour le cinéma, jusqu’à ses réalisations les plus récentes – mais aussi sur la démarche créatrice qui l’a guidé pour chacun de ses films.
Le Storyboard de Wim Wenders nous permet non seulement de comprendre le cheminement d’un réalisateur d’exception mais également de découvrir son approche théorique du cinéma et de l’image.

Auteur : Né en France, Stéphane Lemardelé a étudié à l’école des Beaux-Arts de Cherbourg avant d’émigrer au Québec en 1995. En tant que storyboarder de cinéma, il est notamment intervenu sur des longs métrages tels que Brick Mansion de C. Delamarre et Everything Will Be Fine de Wim Wenders. Il a collaboré à l’organisation de multiples festivals : Les rendez-vous du cinéma québécois, Festival du nouveau cinéma de Montréal ou encore Off- Courts de Trouville en France. Il développe dans sa région de multiples projets artistiques collectifs impliquant les citoyens et contribuant à créer une cohésion sociale. Après le reportage dessiné, Le Nouveau monde paysan au Québec puis le storyboard du Château de mon père de Maïté Labat et Jean-Baptiste Véber, Stéphane Lemardelé voit enfin publiée sa première réalisation, Le Storyboard de Wim Wenders.

Mon avis : (lu en juillet 2022)
A travers son expérience de storyboarder de cinéma, Stéphane Lemardelé nous raconte son métier et son travail lors de sa collaboration avec le cinéaste Wim Wenders sur le film « Everything Will Be Fine » en 2014.
Cette bande dessinée documentaire permet au lecteur de découvrir le métier de storyboarder et son rôle dans la réalisation d’un film. A partir du script du scénario, il y a les repérages et les prises de vue pour ensuite confectionner le storyboard scène par scène nécessaire pour le futur tournage…
C’est vraiment très intéressant de découvrir cette étape du travail pour la réalisation d’un film. De réfléchir à l’avance chaque image du film, plans larges, zooms sur un détail, les différents mouvements de la caméra… Stéphane Lemardelé nous explique avec précision le processus de son travail, il utilise les croquis de Wim Wenders superposés aux photos des repérages pour d’abord dessiner les principaux éléments de décor avant d’y installer les personnages et d’obtenir le dessin final en deux niveaux de gris.
L’autre intérêt de ce roman graphique, c’est la rencontre avec Wim Wenders qui a travers ses longs échanges avec Stéphane Lemardelé revient sur son parcours de cinéaste depuis ses débuts, ses influences et ses inspirations et sur la démarche créatrice qui l’a guidé pour chacun de ses films. Même pour quelqu’un comme moi qui ne s’y connait pas spécialement en cinéma, c’est passionnant et cela m’a donné envie de découvrir les films de Wim Wenders.

Extrait :

Petit bac 2022
(5) Art

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s