Les grands cerfs – Gaétan Nocq

51R1W-HYwrL Daniel Maghen – septembre 2021 – 223 pages

Quatrième de couverture :
C’est dans les montagnes des Vosges, dans une ancienne métairie au cœur de la forêt, que Pamina a choisi de vivre isolée du monde avec son compagnon Nils. Elle se sait entourée par un clan de cerfs dont elle ne perçoit que les traces. Jusqu’au jour où un inconnu, Léo, photographe animalier, construit une cabane d’affût et l’initie à l’observation des grands cerfs. Au fil des saisons, par tous les temps et souvent de nuit, Pamina guette l’apparition des cerfs. Elle apprend à les distinguer, les nommer et découvre aussi toute une vie sauvage. Au fil de cette initiation, elle va découvrir d’autres clans plus cruels –; les hommes qui gèrent la forêt et les chasseurs –; et s’engager dans le combat pour la préservation de la nature et de ses espèces sauvages.

Auteur : Gaétan NOCQ est dessinateur, peintre, carnettiste et auteur de romans graphiques. Il s’est formé à l’expérience du carnet de voyage et de reportage en France et à travers le monde. Cette démarche de dessin sur le vif, propre au carnet de voyage, alimente réciproquement son travail en atelier. Il s’engage dorénavant sur les chemins de la narration et donne au roman graphique une valeur de témoignage. Il a publié plusieurs romans graphiques : Soleil brûlant en Algérie (2016), Capitaine Tikhomiroff (2017), Le Rapport W (2019), dans lequel Gaétan Nocq, passionné d’Histoire, relate comme dans un reportage le parcours de Witold Pilecki alias Tomasz, infiltré dans le camp d’Auschwitz pour une mission de résistance. Cet album a reçu le prix de la meilleure BD historique 2019.

Mon avis : (lu en mars 2022)
Cette BD est une livre adaptation du roman du même nom de Claudie Hunziger. Elle nous entraîne dans les Vosges à la rencontre des grands cerfs. Pamina vit dans une maison au cœur de la forêt des Vosges où vivent des cerfs. Elle ne les voit jamais, car ils sont craintifs, mais elle entend leurs brames sonores. Un soir, alors que Pamina rejoint Nils, son compagnon, dans la métairie, dans la pénombre sur la route surgit un grand cerf, celui qu’on appelle Wow. Grâce à Léo, un photographe qui connaît bien la forêt, comment et où trouver les cerfs et comment se dissimuler pour les observer, Pamina va s’intéresser à eux. Ils vont construire une cabane d’affut. Et Pamina va y venir souvent et malgré la neige ou le givre, elle va apprendre à les guetter seule dans la nuit. Et lors de l’apparition des cerfs, son plaisir est tellement grand.
Cette BD est très belle, très intéressante et instructive. J’ai appris beaucoup de choses sur les cerfs, sur les rapports ambigus entre l’Office National des Forêts, les chasseurs et les écologistes défenseurs de la nature. Les paysages sont magnifiques quelque que soit la saison ou la météo.
Une très belle découverte.

Extrait :

p6 p5p7 p8p9 p10p11 p12p13 p14p15 p16p17

Petit bac 2022
(3) Animal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s