Les enfants de la Liberté – Alain Grand, Marc Levy

002768142 Casterman – septembre 2013 – 162 pages

Quatrième de couverture :
Ils s’appelaient Raymond, Claude, Charles, Emile, Boris, Jan, Catherine, Damira, Sophie ou Osna. C’est l’histoire vraie de ces enfants de l’Occupation devenus trop vite adultes. C’est l’histoire de leur engagement dans la résistance toulousaine.

Auteurs : Né en 1955 à Saint-Gaudens, Alain Grand se passionne pour le cinéma d’animation. Après un bac scientifique, c’est à l’occasion d’un prix bd amateur que Jijé lui remet son trophée, en 1974 (un bon souvenir, forcément). En 1981, il obtient une thèse de doctorat en chirurgie dentaire, tout en publiant diverses couvertures, planches de bande dessinée et illustrations, en particulier pour les éditions Milan et le journal Mikado. En 1991, son premier album, Opération Comics, est publié, et sélectionné pour le prix du public au festival d’Angoulême qui suit. En 2001, c’est avec Gérard Moncomble au scénario qu’il sort cette fois Un ange passe. En 2007, toujours avec le même scénariste, et l’amiénois David François à la couleur, il signe le premier tome de Vilaine, non sans avoir auparavant, en 2006, mis un terme à son activité dans la chirurgie dentaire… 
Né en 1961 à Boulogne dans les Hauts-de-Seine, Marc Levy quitte la France pour les États-Unis à 23 ans et fonde une société spécialisée dans l’image de synthèse. Il reste en Amérique du Nord, sa seconde patrie, pendant sept ans et revient à Paris avec le projet de créer un cabinet d’architecture avec deux de ses amis. Il en est directeur pendant près de dix ans. Aimant raconter des histoires, Marc Levy se met à l’écriture en amateur. Finalement, il décide d’envoyer son manuscrit à plusieurs éditeurs et ce sont les éditions Robert Laffont qui le contacteront. Son premier roman ‘Et si c’était vrai …’ est très bien accueilli par le public et adapté au cinéma en 2005. Depuis, il se consacre à l’écriture et emmène le lecteur dans son univers où tout est possible. ‘La Prochaine Fois’ paraît en février 2005. En janvier 2006, les ventes de ses cinq livres, toutes éditions et langues confondues, ont dépassé les dix millions d’exemplaires. Ses romans, ‘Mes amis, mes amours’ et ‘Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites’ sont venus confirmer l’engouement pour cet auteur. Marc Levy vit à Londres.

Mon avis : (lu en décembre 2021)
Les enfants de la liberté est le septième roman de Marc Levy, il est très différent des histoires habituelles de l’auteur. Il rend hommage aux étrangers qui se sont battus pour la France lors de la Seconde Guerre Mondiale.
L’auteur raconte ici l’histoire de son père et de son oncle, deux jeunes Juifs qui rentrent dans la Résistance, ils combattent, ils ont peur, ils tuent, des camarades se font tuer ou se font arrêter, ils passeront quelques temps dans la prison Saint-Michel de Toulouse, puis se feront déporter après un périple long et pénible en train… Malgré les trahisons, les arrestations et la mort, l’espoir, le courage et la liberté sont toujours présents pour les faire avancer et espérer à un avenir meilleur.
« Les Enfants de la liberté » est une bande-dessinée touchante, forte et passionnante. Les dessins, sobres mais soignés, dépeignent avec justesse l’atmosphère de l’époque et les actions des résistants, ils donnent encore plus de force et d’humanité aux personnages.
En bonus, à la fin de cet album un dossier avec des documents authentiques appartenant au père de Marc Levy. 
Une belle lecture pour découvrir ou redécouvrir ce roman témoignage.

Extrait :

9782203059207_pg L.10EBBN001788.N001_EnfantLIB_Ip009p162_FRL.10EBBN001788.N001_EnfantLIB_Ip009p162_FR

_p12 titreon22068_p13

Petit bac 2022
(2) Famille

Déjà lu l’original :

les enfants de la liberté Les enfants de la liberté – Marc Levy