Idiss – Richard Malka, Robert Badinter, Bernard Fred

A1ASSrhQ-pL Rue de Sèvres – mars 2021 – 128 pages

Quatrième de couverture :
« J’ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l’Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d’une destinée singulière à laquelle j’ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d’amour de son petit-fils. » Robert Badinter. Richard Malka et Fred Bernard s’emparent de ce récit poignant et intime pour en livrer une interprétation lumineuse tout en pudeur et à l’émotion intacte.

Auteurs : Richard Malka, né le 6 juin 1968 à Paris, est avocat au barreau de Paris, scénariste de bandes dessinées (L’Ordre de CicéronLa face kärchée de Sarkozy), et romancier français (Tyrannie et  Éloge de l’irrévérence) Il est spécialiste des questions de liberté d’expression et de laïcité, et connu pour être l’avocat du journal satirique Charlie Hebdo depuis sa création en 1992.
Né à Paris en 1928, Robert Badinter fut avocat au barreau de Paris et professeur de droit. Nommé ministre de la Justice en juin 1981 par François Mitterrand, il fit voter l’abolition de la peine de mort en France et prit de nombreuses mesures en faveur des libertés individuelles, des droits des victimes et de l’amélioration de la condition des détenus. Robert Badinter a présidé le Conseil constitutionnel de 1986 à 1995 et fut sénateur des Hauts-de-Seine de 1995 à 2011. Il est l’auteur de nombreux ouvrages juridiques et littéraires.
Fred Bernard est né en 1969, il illustre de nombreux albums réalisés en tandem avec François Roca, des romans jeunesse et sait être un auteur complet en BD adulte quand il écrit et dessine la série Jeanne Picquigny ou Les Chroniques de la vigne et les Chroniques de la fruitière et plus récemment, Carnet d’un voyageur immobile.

Mon avis : (lu en novembre 2021)
Cette bande dessinée est l’adaptation du livre de Robert Badinter Idiss (2018), hommage à sa grand-mère maternelle.

Idiss est née en 1863, quelque part entre la Roumanie et l’Ukraine, dans un village juif de Bessarabie. Son mari est un soldat du tsar toujours au front. Elle doit travailler dur pour subvenir aux besoins de ses enfants et de ses beaux-parents. Bientôt c’est le retour du mari et la naissance du troisième enfant : la petite Chifra et un peu de joie dans le foyer. Mais les premiers pogroms contre la communauté juive et la passion du jeu de l’ancien soldat poussent la famille à émigrer en direction de la France.
La famille s’installe à Paris et développe un commerce de confection dans le Marais. Devenue adulte, Chifra se marie avec Simon Badinter, originaire lui aussi de Bessarabie et de cette union naîtront Claude et Robert. Le bonheur est enfin là, malheureusement pour une courte durée car l’antisémitisme gagne la France puis ce sera l’arrivée de la dictature nazie, la Seconde Guerre mondiale, l’Occupation, les lois antijuives et le génocide programmé…
A travers l’histoire de sa grand-mère, Robert Badinter raconte le parcours d’une femme simple originaire d’Europe de l’Est qui a fuit l’empire tsariste pour découvrir une république laïque qui sera, elle aussi, bouleversée par la xénophobie et l’antisémitisme.

Extrait :

91zVaUaTODL91k-TFuOHYL91v+Pm0-6PLA1rpGrENBXL91avOGidR5L

Petit Bac 2021
(8) Prénom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s