Janvier 2015 : Le procès – Yannick Haenel et François Boucq

 Charlie Hebdo / Les Échappés – janvier 2021 – 216 pages

Quatrième de couverture :
Pour rendre compte de ce procès unique, l’écrivain Yannick Haenel et le dessinateur François Boucq ont été les oreilles et les yeux de Charlie Hebdo.
Le procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, une policière municipale de Montrouge et le magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, s’est ouvert le 2 septembre et aura duré près de deux mois et demi.
Historique par son ampleur, ce procès, qui juge des présumés complices d’attentats islamistes, aura rouvert la question de l’islamisme et de son imprégnation dans la société française.

Auteurs : Né en à Rennes, Yannick Haenel est un écrivain français, cofondateur de la revue Ligne de risque. Professeur de français jusqu’en 2005, il a publié plusieurs romans, dont « Introduction à la mort française » (2001) et « Évoluer parmi les avalanches » (2003), un essai sur les tapisseries de La Dame à la licorne : « À mon seul désir » (2005). En 2007, Yannick Haenel publie « Cercle », roman qui a reçoit le prix Décembre et le prix Roger Nimier. En 2009, il reçoit le prix Interallié et le prix du roman Fnac pour « Jan Karski ».
Boucq, de son vrai nom François Boucq, est un auteur de bande dessinée français né à Lille en 1954. Il a reçu en 1998 le grand prix de la ville d’Angoulême, qui récompense l’ensemble de sa carrière. 

Mon avis : (lu en août 2021)
Entre septembre et novembre 2015, l’écrivain Yannick Haenel et le dessinateur François Boucq ont suivi pour Charlie Hebdo chaque instant du procès des attentats de Janvier 2015. Durant plus de deux mois et demi, soit 54 jours d’audience parfois chaotiques mais nécessaires pour tenter de comprendre et de raconter un traumatisme toujours présent cinq ans après.
Ce récit graphique, qui rassemble mots et dessins, nous parle de justice, d’art et de liberté d’expression. Ce hors­ série de Charlie Hebdo compile la cinquantaine de chroniques publiées chaque matin sur le site de l’hebdo­madaire.
D’un côté ce procès donne la parole
aux victimes et à leurs familles, des témoignages bouleversants et plein de dignité. De l’autre côté, des accusés, souvent des petits trafiquants arrogants, bêtes qui ne cherchent qu’à minimiser leurs rôles… Un témoignage très fort pour ne pas oublier.

Extrait :

   

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s