Sur la route de West – Tillie Walden

81O5CSlAXBL Gallimard – janvier 2020 – 312 pages

traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Marchand

Titre original : Are you listening ? 2019

Quatrième de couverture :
Béa et Lou se rencontrent dans une station-service texane et décident de faire route ensemble. Une dizaine d’années les séparent, mais les deux jeunes femmes se ressemblent : chacune tente, à sa manière, d’échapper à un passé douloureux. Alors qu’elles roulent vers West, une ville mystérieuse qui ne figure sur aucune carte, d’étranges individus semblent les prendre en chasse…

Auteur : Tillie Walden naît en 1996 à Austin, au Texas. Elle suit des études d’arts plastiques au Center for Cartoon Studies, dans le Vermont, dont elle sort diplômée avec un master option bande dessinée. Très jeune, elle remporte un prix Ignatz avec J’adore ce passage- également nommé pour les prix Eisner – et attire l’attention avec Spinning, une autobiographie sous forme de roman graphique, qui reçoit en 2018 le prix Eisner de la Meilleure œuvre inspirée de la réalité. Par la suite, elle publie Dans un rayon de soleil, space opera onirique à l’originalité absolue, et confirme sa voix d’autrice virtuose avec Sur la route de West, récompensé par le prix Eisner du Meilleur Roman graphique en 2020. Dans ses récits à l’élégance fascinante, Tillie Walden dit comme personne les doutes adolescents et les cheminements intimes, abordant avec une grande finesse le sentiment amoureux, la quête d’identité ou l’homosexualité…

Mon avis : (lu en août 2021)
Lou, 27 ans, traverse le Texas avec sa petite caravane. Dans une station service, elle rencontre Béa, 18 ans, qui est la fille de voisins. Béa est en fugue et Léa l’embarque avec elle. Nous voilà partis dans un
road movie avec ces deux femmes qui vont peu à peu se dévoiler. Elles n’ont pas vraiment de but de voyage… Elles roulent vers West, ville mystérieuse qui ne figure sur aucune carte… Sur le bord de la route, elles vont recueillir un chat perdu, cette fuite va devenir un voyage initiatique puis évoluer vers du fantastique…
Il est question de l’homosexualité féminine, de l’adolescence, de féminisme. Le dessin dans les tons roses, violets, le trait épuré, simple, contrasté donne une ambiance sombre et dramatique.
J’ai aimé le début de l’histoire mais peu à peu la complexité des propos et le côté fantastique m’a un peu perdu et j’ai finalement trouvé l’histoire trop longue et brouillonne…

Extrait : (début de la BD)

west_p1 west_p2 west_p3 west_p4west_p5 west_p6west_p7

Petit Bac 2021
(7) Voyage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s