Facteur pour femmes, livre 2 – Didier Quella-Guyot, Manu Cassier

 Bamboo – mars 2021 – 112 pages

Quatrième de couverture :
À son retour d’Australie, en 1958, Linette est loin d’avoir tout appris… et tout compris ! Elle sait désormais qui est son vrai père et ce qu’il a obtenu des femmes jusqu’à sa mort « accidentelle ». Mais ce qui s’est passé sur l’île après la guerre et ce que sont devenues les « femmes du facteur » présentes au cimetière, évidemment elle l’ignore ! Pourtant, peu après la guerre, un autre drame, encore plus inavouable, a « plombé » la vie de ces iliennes, un drame cruel dont il vaudrait mieux qu’il ne revienne jamais à la surface…

Auteur : Didier Quella-Guyot est né le 7 juillet 1955 à Rochefort-sur-Mer. Il habite désormais Saint-Julien L’Ars. Ses différentes activités : professeur de lettres au lycée professionnel, critique littéraire spécialisé en bande dessinée et littérature pour jeunesse, directeur de la collection « La BD de case en Classe », formateur BD depuis 1990, il anime des stages pour enseignants. Il est aussi scénariste et organisateur d’expositions sur la BD et auteur de nombreux romans et articles biographiques.
Né à Paris en 1972, Manu Cassier grandit en Seine Saint Denis, le temps de devenir titulaire d’un baccalauréat A3 et d’un Deug d’Arts plastiques. En 2000, il devient facteur et, deux ans plus tard, peu après la naissance de sa première fille, une mutation permet à la petite famille d’emménager dans le Lot, à  Figeac. Ce changement de vie géographique s’accompagne d’une remise en question personnelle, et marque un retour au dessin. Depuis, après avoir multiplié les expériences, tant au niveau créations graphiques (affiches, logos, storyboard…) que lors de divers ateliers en milieu scolaire ou avec des adultes, « le » Manu voit son rêve de devenir auteur de BD se réaliser.. En 2007 il dessine Le Disparu de Saint Cirq Lapopie, puis en 2012 Gueules cassées T1, en 2016 il sort L’héritage du chaos. Sa 1ère collaboration avec Didier Quella Guyot est Esclaves de l’île de Pâques. Ils sortent en 2021 ensemble le T2 de la série Facteur pour femmes.

Mon avis : (lu en juillet 2021)
Au départ, Facteur pour femmes devait être un album unique et puis six ans après le scénariste décide de raconter ce que sont devenues les « femmes du facteur »… Le dessinateur initial étant déjà occupé par d’autres projets, c’est un nouveau dessinateur dans cet album : le dessin est assez proche, mais les couleurs sont, à mon regret, moins lumineuses, il est vrai également que l’histoire est plus sombre.
Quelques femmes rassemblées devant la tombe de Maël, le facteur et c’est bientôt la fin de la Guerre et le retour des hommes sur l’île… Après quatre années à gérer la vie de l’île entre femmes, ce n’est pas facile pour celles-ci de rentrer dans le rang et de laisser les hommes reprendre les rênes… Sans oublier les grands et petits secrets qui les lient plus ou moins toutes… Germaine est devenue la garde-champêtre et après avoir récupéré le vélo accidenté de Maël et l’avoir réparé, vêtue d’un pantalon d’homme, elle l’utilise malgré la désapprobation de certains…
Rose est partie travailler à Concarneau, dans une conserverie de sardines. Gaud se heurte à Konan, son bon-à-rien de fils, qui est l’héritier de la ferme et qui voudrait donc la diriger. Marie et Nolwenn sont toutes à leur chagrin et Solange préfère ne plus fréquenter les autres « filles du facteur » et éviter les commérages…
Un deuxième tome plus sombre et moins enjoué que le premier, malgré tout j’ai pris du plaisir à retrouver l’île et ses secrets.

Extrait :

Déjà lu du même auteur :

9782818934135_1_75 Facteur pour femmes

Petit Bac 2021
(6) Être Humain