La balance, le glaive et les fourmis – Jean-Luc Loyer et Xavier Bétaucourt

81U2gmv7vdL Futuropolis – janvier 2021 – 176 pages

Quatrième de couverture :
Loin des images à sensation souvent relayées par la télévision, Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer ont suivi pendant un an la marche d’un palais de justice en province. Ils nous montrent l’envers du décor : comment les vingt-trois magistrats, les quarante-huit greffiers et les trois directrices de greffe du palais de justice d’Angoulême gèrent les 35 682 dossiers en attente… Entre contraintes administratives et sens de la débrouille, entre écoute et sanctions, le lecteur suit pas à pas le déroulement de la justice en France, où le drame côtoie le cocasse, l’amenant ainsi à découvrir des personnes souvent attachantes, dévouées corps et âme à la grandeur de leur métier.

Auteurs : Xavier Bétaucourt commence sa carrière en tant que journaliste. C’est dans ce cadre qu’il découvre le conflit de Métaleurop, un enjeu qui le touche particulièrement et qui l’amènera à la bande dessinée avec Noir métal (2006). Il publiera par la suite de nombreuses autres BD : Le chineur (2010), Firewall 2012), Le grand A (2016), Trop vieux pour toi (2016), Quelques jours à vivre (2017), One, two, three, four Ramones (2017), Pyrmadie de Ponzi (2018), Simone Veil ou la force d’une femme (2020). Il réside à coté de Bourges.
Jean-Luc Loyer est un auteur de bande dessinée français né le à Hénin-Lietard. Après des études à l’École des beaux-arts de Douai puis à l’École des Beaux-Arts d’Angoulême, il travaille dans le dessin animé (studios IDDH puis Octopussy) avant de se lancer dans la bande dessinée. Dans son premier ouvrage, Les Mangeurs de Cailloux, puis dans La boîte à 1 franc, il relate ses souvenirs d’enfance dans le Nord de la France. En 2006, avec le concours de Xavier Bétaucourt, paraît Noir Métal, bande dessinée documentaire qui porte sur la liquidation de Metaleurop Nord. En 2016, toujours avec Bétaucourt, Jean-Luc Loyer publie Le Grand A, nouvelle bande dessinée documentaire sur le supermarché Auchan à Noyelles-Gouault.

Mon avis : ( lu en juin 2021)
Cette bande dessinée documentaire, nous plonge au cœur du palais de justice d’Angoulême, dans le quotidien de 23 magistrats, 48 greffiers, 3 directrices de greffe et avec 35682 dossiers en attente. Pendant une année, les auteurs ont observé le fonctionnement de ce palais de justice avec ses lourdeurs administrative, son esprit « service public » malgré la vétusté des lieux, de l’ascenseur et la panne de chaudière et les 12°C dans les bureaux… C’est la débrouille qui pallie au manque de moyens pour faire fonctionner au mieux ce palais…
Cette bande dessinée est extrêmement bien documentée et très intéressante. Un glossaire des termes techniques employés présent au début de l’ouvrage est bien utile.

Extrait :

9782754823807_p_8 9782754823807_p_9

B9726009104Z.1_20210202115740_000+GDSHH75QO.2-0 B9726009104Z.1_20210202115740_000+GDSHH75T0.2-0

Petit Bac 2021
(7) Objet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s