La 13e maison des Bradley – Amber Lee Dodd

186334626_10158368554110678_2590532956119453926_n

9782733889343 Auzou – mars 2021 – 336 pages

traduit de l’anglais par Peggy Rolland

Titre original : The Thirteenth Home of Noah Bradley, 2020

Quatrième de couverture :
Les trois règles de la famille Bradley :
Ne jamais parler de la malédiction à qui que ce soit.
Ne jamais oublier l’existence de la malédiction.
Ne jamais, JAMAIS, s’attacher à l’endroit où l’on vit.
Noah connaît ces règles. Noah a grandi avec ces règles. Il sait que sa famille est maudite et il a fini par accepter qu’il ne pourrait jamais rester plus d’un an au même endroit. Seulement voilà : pour la première fois, il aime sa vie. Ses copains, son école, son quartier. Sa maison. Noah ne veut plus partir. Il ne veut plus s’enfuir. Alors Noah va briser chacune des règles de la famille Bradley, même si pour cela il doit risquer sa vie.

Auteur : Amber Lee Dodd est une écrivaine et dramaturge britannique. Elle étudie actuellement une maîtrise en création littéraire à l’Université de Chichester.

Mon avis : (lu en juin 2021)
La famille Bradley subit une malédiction depuis de nombreuses générations, et donc régulièrement ils sont obligés de quitter la maison et la ville où ils habitent pour fuir… Noah, 12 ans, en a assez de déménager et rêve de rester vivre dans cette dernière maison. Il est heureux au collège, il s’est fait des amis qu’il ne voudrait pas quitter…
Et pourtant des signes annonciateurs de la malédiction se sont manifestés, Noah a négligé d’en faire part à sa mère et voilà la famille victime d’un tremblement de terre… Avec l’aide de son petit frère, Benjamin et de Neena, sa petite voisine, Noah va tenter de briser la malédiction.
Ce livre est une erreur de choix de ma part… Je ne m’attendais pas à une histoire avec du fantastique, du paranormal… Je n’aime vraiment pas ce genre de littérature ! J’ai donc eu beaucoup de mal à lire ce livre et surtout à m’y intéresser… Il m’est donc très difficile pour moi d’écrire ce billet car je me suis ennuyée à lire cette histoire trop invraisemblable pour moi…

Extrait : (début du livre)
Il était une fois une famille qui avait pris la mer afin de suivre l’étoile Polaire. Son halo brillant avait conduit ses membres loin de leurs contrées ravagées par les guerres et formait la promesse de nouvelles terres et de forêts qu’ils pourraient faire leurs. Mais la famille s’aventura trop loin. Jusqu’à une île perdue au milieu du nord glacé, bien loin de la lumière du soleil.
Là-bas ne luisait plus que la lune. Là-bas soufflait sans cesse le vent, sans cesse tourbillonnaient les flots. Sans cesse tombait la neige sur le sol verglacé. Seul le peuple des collines avait appris à survivre à cet endroit. Il était craint de tous à cause de sa magie ancienne et de sa rancune tenace.

voisinsvoisines2021_1
Angleterre