Yellow cab – Chabouté et Benoît Cohen

71eIc7qZF2L Vents d’Ouest – janvier 2021 – 168 pages

Quatrième de couverture :
Après avoir réalisé des films et des séries pendant 20 ans, Benoit Cohen sent qu’il a besoin de prendre un nouveau départ. En 2014, il déménage pour New-York et décide de devenir chauffeur de taxi pour les besoins de l’écriture d’un scénario. En plongeant au cœur de la ville, en se nourrissant de la richesse de la métropole, il espère retrouver l’inspiration. Dans une école du Queens, il apprend les ficelles du métier, fait la rencontre de ses futurs collègues, migrants de tous pays à la recherche du « rêve américain », et affronte le labyrinthe administratif qui mène à la licence de taxi driver. Au volant de l’emblématique yellow cab, il arpente les rues de Big Apple, observe les visages de milliers de passagers et emmagasine les histoires.
Benoit Cohen pensait tirer un film de cette aventure mais le projet se transforme finalement en un récit publié chez Flammarion. Cet ouvrage traversé de souvenirs personnels, de références cinématographiques et de réflexions sur le processus créatif, prend dorénavant la forme d’une bande dessinée grâce au talent de Chabouté. Une aventure sensible, profondément humaine, devenue un album au graphisme époustouflant qui rend un vibrant hommage à la plus célèbre des cités américaines.

Auteur : Né en 1967, d’origine alsacienne, Christophe Chabouté suit les cours des Beaux-Arts d’Angoulême, puis de Strasbourg. Vents d’Ouest publie ses premières planches en 1993 dans « les Récits », un album collectif sur Arthur Rimbaud. Mais il faut attendre 1998 pour que ce graphiste free-lance se fasse un nom dans la bande dessinée en publiant coup sur coup « Sorcières » aux Editions du Téméraire et « Quelques jours d’été » aux Editions Paquet. Deux albums remarqués et primés, le premier au Festival d’Illzach, le second à Angoulême où Christophe Chabouté décroche l’Alph’Art Coup de Coeur. Avec « Zoé » paru en 1999, Chabouté prouve que son talent a atteint sa pleine maturité, ce qu’il démontre avec encore plus d’évidence dans « Pleine Lune ». « Tout seul« (2008), « Terres Neuvas« (2009), « Un peu de bois et d’acier« (2012). 

Mon avis : (lu en mars 2021)
Cette BD est l’adaptation du livre de Benoît Cohen. En juin 2015, à New-York,
pour l’écriture d’un scénario, le réalisateur français décide de devenir chauffeur de taxi comme le sera son héroïne.
Il commence par tenter d’obtenir
sa licence dans une école au fin fond du Queens, il se retrouve Français parmi des migrants de tous pays. Les démarches administratives seront nombreuses et difficiles avant de pouvoir obtenir la licence de taxi driver tant désiré. Ensuite, pendant plusieurs mois, il va sillonner les rues et les quartiers de New-York au volant d’un taxi loué chaque matin, prenant des notes et enregistrant les échanges avec ses clients.
Chabouté dessine ici la ville de New-York vue par le chauffeur de taxi, les rues, les immeubles et surtout, en quelques plans, une série de portraits de New-Yorkais.
Plus que l’histoire d’un français qui devient chauffeur de taxi, cette BD est une déambulation dans New-York. Et c’est une belle réussite !

Extrait : (début de la BD)

71OvVzzjcIL 91fOXN0mprL 81hvcahFe+L

Déjà lu du même auteur :

tout_seul Tout Seul  Terres_neuvas Terres Neuvas 
construireunfeu Construire un feu

quelques_jours_d_ete  Quelques jours d’été / Un îlot de bonheur
landru Henri Désiré Landru un_peu_de_bois_et_d_acier Un peu de bois et d’acier

purgatoire1 Purgatoire, livre 1 purgatoire2 Purgatoire, livre 2
purgatoire3 Purgatoire, livre 3 92198484 Fables amères : De tout petits riens

pleine lune Pleine lune 91abQsNrVBL Les Princesses aussi vont au petit coin

9782749307916_1_75 Fables amères, tome 2 : détails futiles

Petit Bac 2021
(2) Voyage