Les vieux fourneaux – tome 6 : L’oreille bouchée – Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

81VgJqx+N5L Dargaud – novembre 2020 – 56 pages

Quatrième de couverture :
« L’air pollué aux microparticules, les fruits et légumes exposés toute la journée aux gaz d’échappement sur les trottoirs, l’incubation microbienne du métro, les bols de cacahuètes sur le comptoir chez Claude, tout ça, ça ne me fait rien. Mais ICI, je suis en danger ! Ici, la nature est trop naturelle ! »

Auteurs : Paul Cauuet est né le 11 juin 1980 à Toulouse. Dès l’enfance, le dessin est une véritable passion pour lui, grâce à l’encouragement et aux conseils de sa famille, ainsi qu’à la plongée dans la bande dessinée, d’abord avec Tintin, Astérix, puis avec Blake et Mortimer, Jeremiah, L’Incal … Le dessin ayant toujours accompagné sa scolarité, il prolonge sa passion dans ses études d’Arts Appliqués à l’Université Toulouse Le Mirail. C’est durant cette période qu’il rencontre Guillaume Clavery, scénariste. Leur premier projet de BD est publié en 2003 aux Editions Delcourt : « Aster » une série en 4 tomes, mêlant aventure, quête initiatique, paysages oniriques et mythologie orientale. En 2010, il collabore avec le scénariste Wilfrid Lupano, qu’il connaît depuis quelques temps déjà, pour « L’Honneur des Tzarom » aux Editions Delcourt, une série en 2 tomes, une comédie spatiale narrant les aventures loufoques et déjantées d’une famille de gitans du futur. Humour débridé, action rocambolesque, décors fantastiques et aliens en tout genre font de cette série une véritable récréation à grand spectacle. La fusion improbable entre l’univers de Georges Lucas et l’ambiance des films d’Emir Kusturica. Depuis 2012, il travaille au sein de l’atelier « La Mine », à Toulouse. A la fois, atelier de travail et lieu associatif qui propose des cours et stages de BD, ateliers de modèles vivants, et autres rencontres mêlant les différents acteurs du monde du 9ème art de la Ville Rose et de sa région. En 2014, Paul Cauuet et Wilfrid Lupano se retrouvent pour une nouvelle série « Les Vieux Fourneaux » éditée aux Editions Dargaud. C’est une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations qui met en scène trois septuagénaires, amis d’enfance, bien décidés à profiter du peu de temps qu’il leur reste. C’est une histoire qui mêle humour, tendresse, nostalgie, sujets de société (travail, écologie, politique,…) et une certaine vision du monde actuel.
Wilfrid Lupano est né à Nantes en 1971, mais c’est à Pau qu’il passe la plus grande partie de son enfance. Une enfance entourée des BD de ses parents, même si c’est surtout à une pratique assidue du jeu de rôle qu’il doit son imaginaire débridé et son goût pour l’écriture. Plus tard, il travaille dans les bars pour financer ses études – un peu de philo et une licence d’anglais –, il y rencontre deux futurs amis et associés, Roland Pignault et Fred Campoy. Ensemble, ils réalisent un western humoristique, Little Big Joe (Delcourt), dont le premier tome paraît en 2001. Il récidive avec Virginie Augustin et Alim le tanneur, un récit fantastique en quatre tomes, qu’il termine en 2009. Entre-temps, sa carrière est lancée, et il enchaîne les titres : L’assassin qu’elle mérite, L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu, Le Singe de Hartlepool, Azimut… En 2014, Wilfrid Lupano obtient le Fauve du meilleur polar avec Ma Révérence.

Mon avis : (lu en février 2021)
J’ai toujours autant de plaisir à retrouver les vieux fourneaux, ces petits vieux indignes, farfelus qui ont des convictions et des combats à mener…
Cette épisode, commence avec Pierrot furieux contre le minuteur de présence des toilettes du bistrot qui fait qu’il se retrouve dans le noir avant d’avoir terminé… Il trouve que l’excuse écologique est abusive car en même temps, le cafetier a installé un chauffage extérieur pour les fumeurs ! Pierrot est toujours bien occupé avec son association Ni Yeux Ni Maître, avec ses amis ils sont sur le point de lancer l’opération « Geneviève » pour « venger notre camarade Geneviève de Marseille qui s’est fait bousculer par une charge de flics et qui a fini à l’hosto ! »
Heureusement qu’Antoine est là pour lui parler de l’invitation de Mimile à venir le rejoindre en Guyane pour un séjour surprise !
Autant, Antoine est très enthousiaste à l’idée de cette nouvelle aventure que Pierrot est grognon et tout est prétexte à le mettre de mauvaise humeur… Dans l’enfance, nos trois amis jouaient aux pirates et rêvaient de trouver un trésor… C’est douchés par les pluies tropicales, menacés par la faune hostile de la jungle que nos petits vieux découvrent l’Amazonie non pas pour y faire du tourisme, mais pour aider la population autochtone à lutter à la sauvegarde des lieux menacée par la fièvre de l’or…
Une aventure exotique autour de l’écologie et de certains problèmes environnementaux ultramarins comme ici en Guyane, la déforestation, l’orpaillage clandestin et sa pollution ou le projet gigantesque de la mine de la Montagne d’Or.
J’ai également beaucoup aimé la présence du kwata (ou atèle noir : singe) trop affectueux ou très collant qui persécute Pierrot tout au long de cette histoire !

Extrait :

Petit Bac 2021(2) Objet

Déjà lu des mêmes auteurs :

Couv_210981 Les vieux fourneaux tome 1 : Ceux qui restent

101304647 Les vieux fourneaux tome 2 : Bonny and Pierrot

les-vieux-fourneaux-tome-3-celui-qui-part Les vieux fourneaux – tome 3 : Celui qui part

81BNEqPj63L Les vieux fourneaux – tome 4 : La magicienne

818ihmLGuSL Les vieux fourneaux – tome 5 : Bons pour l’asile

2 réflexions sur “Les vieux fourneaux – tome 6 : L’oreille bouchée – Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s