L’Inconnu de la forêt – Harlan Coben

Lu dans le cadre d’une opération Masse Critique privilégiée

71xmbEVC4sL Belfond – octobre 2020 – 432 pages

Quatrième de couverture :
WILDE.
SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.
Il a grandi dans les bois. Seul.
Aujourd’hui, c’est un enquêteur aux méthodes très spéciales.
VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.
Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.
Le seul à pouvoir les délivrer d’un chantage cruel. D’un piège aux ramifications inimaginables.
Mais ne le perdez pas de vue.
CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON.

Auteur : Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey avec sa femme et leurs quatre enfants. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a rencontré un succès immédiat dès ses premiers romans, tant auprès de la critique que du public. Il est le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États- Unis. Après Ne le dis à personne… (2002) – Prix des lectrices de Elle et adapté au cinéma par Guillaume Canet

Mon avis : (lu en novembre 2020)
J’ai reçu ce nouveau roman dans le cadre d’une opération Masse Critique privilégiée autour de Harlan Coben. En échange de ce livre, je dois faire ma critique sous la forme d’une lettre adressée à un.e ami.e ou un.e proche à qui le roman pourrait plaire et ainsi participer à un concours. Qui choisir ? Mes amies du Café Lecture de la Bibliothèque avec qui nous avions l’habitude de nous réunir chaque mois depuis de nombreuses années… Mais c’était avant !

Bonjour à toutes,
J’espère que vous allez toutes bien pour vous et vos proches. Je m’adresse à vous dans le cadre d’un concours pour vous parler du dernier livre d’Harlan Coben, L’inconnu de la forêt dont je trouve la couverture très réussie.
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman de Harlan Coben.
Tout commence en 1986, avec un enfant sauvage trouvé dans la forêt. Personne ne sait d’où il vient, ni comment, ni combien de temps il a survécu seul dans la forêt livré à lui même. C’est lui « L’inconnu de la forêt » qui sera nommé Wilde.
Puis le lecteur se retrouve au printemps 2020 (un printemps sans virus qui menace la planète, sans confinement…) Au lycée, Naomi est harcelée par une bande d’adolescents. La disparition soudaine de la jeune fille inquiète l’un de ses camarades, Matthew. Ce dernier demande à sa grand-mère, Hester Crimstein, avocate pénaliste médiatique de soixante-dix ans, de faire quelque chose. Hester fait donc appel à Wilde. Car devenu adulte, ce dernier a fait une carrière dans les services secrets de l’armée puis il est devenu détective privé.
L’intrigue est construite avec du rythme, de nombreux rebondissements, de multiples pistes pour maintenir le lecteur en haleine. Pourtant, l’enquête va aussi dans tous les sens avec une adolescente harcelée qui fugue, un candidat controversé à la présidence des États-Unis, l’enlèvement d’un enfant pour faire chanter sa famille, un ancien meurtre, un innocent en prison… Et pour ma part, j’ai été perturbée par ce tourbillon d’intrigues.
Sinon, j’ai particulièrement aimé deux personnages de cette histoire.
Tout d’abord, Wilde est le plus intéressant de ce thriller. Il est resté un peu sauvage, vit toujours en forêt, dans une écocapsule hyperconnectée qu’il déplace régulièrement pour garder sa tranquillité… Son passé dans l’armée, sa connaissance de la forêt et ses talents de pisteur font de lui quelqu’un de fascinant.
Hester Crimstein est également un personnage attachant, elle a son franc-parler, professionnellement, elle est déterminée mais personnellement elle dévoile quelques fragilités…
S’il y a une suite, je me laisserai tenter à la lire rien que pour retrouver ces deux là !
Voilà ma présentation assez succincte pour ne rien divulgâcher et qui vous aura peut-être donné envie de découvrir ce roman policier.
En vous souhaitant le meilleur pour les jours à venir et en espérant pouvoir rapidement nous retrouver lors d’un Café Lecture.

Extrait : (début du livre)
Extrait de la North Jersey Gazette
18 avril 1986


UN « ENFANT SAUVAGE » À L’ABANDON
TROUVÉ DANS LA FORÊT
Immense mystère autour de la découverte d’un « Mowgli vivant »

Westville, New Jersey. Voici l’une des affaires les plus étranges de l’histoire récente de notre petite ville : un jeune garçon dépenaillé, d’environ six à huit ans, a été découvert vivant seul dans la forêt domaniale des monts Ramapo, près de l’agglomération de Westville. Plus étrange encore, les autorités ignorent qui est ce garçon et depuis combien de temps il vivait ici.
« On dirait Mowgli du Livre de la jungle », a déclaré Oren Carmichael, chef adjoint de la police de Westville.
L’enfant – qui comprend et parle notre langue, même s’il ne connaît pas son nom – a d’abord été aperçu par Don et Leslie Katz, deux randonneurs de Clifton, New Jersey. « On était en train de ranger notre pique-nique quand on a entendu un bruissement dans les fourrés, raconte M. Katz. J’ai eu peur que ce ne soit un ours, puis nous l’avons vu détaler, aussi clairement que je vous vois. »
Les gardes forestiers accompagnés de la police municipale ont retrouvé le garçon, maigre et vêtu de guenilles, dans un abri improvisé trois heures plus tard. « Pour l’instant, nous ne savons pas combien de temps il a passé dans la forêt ni même comment il est arrivé là, explique le chef du district forestier de New Jersey, Tony Aurigemma. Il ne se souvient ni de ses parents ni d’aucune figure adulte. Nous avons contacté d’autres représentants des forces de l’ordre mais, jusqu’ici, il n’y a eu aucune disparition d’enfant correspondant à son âge et à son signalement. »

Déjà lu du même auteur :

Ne_le_dis___personne_ Ne le dis à personne sans_un_mot Sans un mot 
sans_laisser_d_adresse Sans laisser d’adresse innocent Innocent
sans_un_adieu Sans un adieu faute_de_preuves Faute de preuves
rem_de_mortel
 
Remède mortel a_decouvert A découvert 

ne_t_eloigne Ne t’éloigne pas 99722410 Six ans déjà