Open Bar 2 – Fabcaro

Delcourt – juin 2020 – 56 pages

Quatrième de couverture :
Eddy Mitchell et la raclette sont-ils compatibles avec une vie intime amoureuse ? Peut-on assumer le fait d’avoir un père manager conseil ? Comment s’assurer que les parents resteront bien jusqu’à la fin de la kermesse de l’école ? Qui gagnera la compétition d’enfilage de housse de couette ? Des questions fondamentales auxquelles Fabcaro apporte une réponse implacable, surprenante et finalement évidente.

Auteur : Fabrice Caro, dit Fabcaro, dessine depuis l’enfance et décide de s’y consacrer pleinement à partir de 1996. Il travaille pour la presse ou l’édition, pour différentes revues de bande dessinée telles : Fluide Glacial, FLBLB, Psikopat, Jade, Tchô !, L’Echo des Savanes, Zoo, Mauvais esprit et CQFD. Il a publié chez des petits éditeurs (comme La Cafetière ou 6 Pieds sous terre) comme chez des gros (Audie, Lombard avec la reprise d’Achille Talon). Fabcaro multiplie les collaborations où il officie en tant que scénariste, avec James, Boris Mirroir (Amour, Passion et CX diesel) ou encore Fabrice Erre (Z comme Don Diego, Mars). Son dernier ouvrage chez 6 Pieds sous terre, Carnet du Pérou fut l’un des livres d’humour marquant de 2013, sélectionné pour les prix d’Angoulême en 2014.

Mon avis : (lu en septembre 2020)
Une deuxième tournée dans le monde de l’absurde, de l’humour décalé, noir et percutant de Fabcaro. C’est toujours aussi jouissif et inattendu…
Des situations banales du quotidien ou de l’actualité qui dégénèrent : un dîner à deux, une discussion en mère et fille à propos d’une soirée chez une amie, un championnat d’enfilage de couette dans sa housse, des documents improbables à fournir pour un dossier de location d’appartement, une conférence de presse après l’accident d’une usine chimique… Des embarcations de migrants qui sont partout, l’histoire du soir traumatisante… Une peine inattendue donnée lors d’un procès, un cadeau de Noël un peu spécial, un devoir d’arithmétique, un éloge funèbre 2.0, un dialogue mère-fils au retour d’une manif…
Le sens de l’observation et les bons mots de Fabcaro sont implacables et j’en redemande !

Extrait :

Open-Bar-tome-2-Tournée-générale-fabcaro-bd-absurde-brèves-de-comptoir-humour-p.1-1000x1317 Open-Bar-tome-2-Tournée-générale-fabcaro-bd-absurde-brèves-de-comptoir-humour-p.2-1000x1317Open-Bar-tome-2-Tournée-générale-fabcaro-bd-absurde-brèves-de-comptoir-humour-p.3-1000x1317 Open-Bar-tome-2-Tournée-générale-fabcaro-bd-absurde-brèves-de-comptoir-humour-p.4-1000x1317

Déjà lu du même auteur :

Capture-d’cran-2015-06-23-11 Zaï Zaï Zaï Zaï  71Uaq7bWeCL Open BAR, 1ère tournée

61985PN5lJL Formica : Une tragédie en trois actes 

 91LoZIUwWRL Le discours – Fabrice Caro

Petit bac 2020a(7) Animal