Trois éclats blancs – Bruno Le Floc’h

51W1JWNX4SL Delcourt – octobre 2004 – 95 pages

Quatrième de couverture :
1911. Un port de pêche au bord de l’océan. Il fait très beau quand arrive l’ingénieur chargé de diriger la construction d’un phare en mer. L’inexpérimenté jeune homme est enthousiaste, enorgueilli de son savoir et de son statut. Il ne doute pas que l’édification de son premier ouvrage ira bon train. Mais il se heurte à l’indifférence farouche des autochtones, et subit les éléments dont il ignore tout des rythmes et de la puissance dévastatrice. Les travaux s’éternisent. Sa détermination se délite au gré des mauvaises saisons d’ennui et de solitude, alors qu’au large, les coups de boutoir de la mer et du vent sapent l’ébauche du phare…

Auteur : L’univers de Bruno Le Floc’h (1957 – 2012) porte les traces d’influences très variées : découvrant la bande dessinée avec la génération Pilote, mais sensible à des personnalités telles que Gotlib ou Brétécher, il est aussi inspiré par le personnage de Corto Maltese d’Hugo Pratt. Ses origines – Bruno Le Floch est né à Pont L’Abbé en 1957 – ajouteront à ces premières sources d’inspiration le goût pour la peinture et l’illustration bretonne du début du XXe siècle avec des artistes comme Mathurin Méheut ou Henri Rivère.

Mon avis : (lu en décembre 2019)
Les « trois éclats blancs » sont les signaux lumineux envoyés par le phare d’Ar-Men, ce monument mythique situé au large de l’île de Sein.
Cette histoire s’inspire de la construction de ce phare,
à l’ouest de la Pointe du Raz entre 1867 et 1881. L’histoire situe cette construction à la veille de la première guerre mondiale, dans un village de bord de mer typiquement breton. C’est l’histoire de la rencontre entre un ingénieur venu de Paris avec les plans du phare et les maçons et les marins bretons qui vont le construire.
Le lieu choisi pour édifier le monument est difficile d’accès puisqu’il n’émerge que lors des plus basses marées. Les tempêtes sont fréquentes et elles rendent difficiles l’avancement du chantier…
Le dessin a un effet ancien, les couleurs vives et contrastées me plaisent beaucoup.

Extrait :

Trois-eclats-blancstrois-eclats-blancs_3trois-eclats-blancs_4 trois-eclats-blancs_5TroisEclatsBlancs_13112004  album-page-large-1190

Petit bac 2020a
(2) Couleur

Déjà lu autour du phare d’Ar-Men :

ar-men Ar-Men – Emmanuel Lepage

81qhPPJgnnL Sang de Sein – Patrick Weber et Nicoby

2 réflexions sur “Trois éclats blancs – Bruno Le Floc’h

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s