« Jolabokaflod », les Islandais célèbrent les livres

Copie-de-POSITIVR-Une-3-696x364

En Islande, la lecture, c’est sacré.
En effet, chaque année, près de sept Islandais sur dix achètent un ou plusieurs livres à glisser sous le sapin. La tradition veut que chacun, après avoir profité d’un bon repas de Noël, se plonge, chocolat chaud à la main, dans l’un des romans qu’il vient de recevoir. Un moment de calme et de douceur pour finir les festivités en beauté.

La tradition du “Jolabokaflod” (ce qui signifie, « fleuve de livres de Noël ») date de la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1944, l’Islande obtient son indépendance vis à vis du Danemark, et les années qui suivent sont difficiles. Pour éviter l’endettement des ménages, l’Islande limite les importations, mais le papier, lui, reste bon marché. Rapidement les livres remplacent alors les jouets sous le sapin. Et petit à petit, les sorties littéraires se sont naturellement concentrées avant la période des fêtes.

Pays le moins densément peuplé d’Europe occidentale, l’Islande est en revanche celui qui publie le plus de nouveaux titres par habitant au monde, derrière le Royaume-Uni, selon l’Association internationale des éditeurs.

Un Islandais sur dix publie un livre au cours de sa vie. Et les Islandais sont naturellement de grands lecteurs. L’île compte 83 bibliothèques, et une journée nationale leur est consacrée chaque année début septembre depuis 2011.

5def82fc210000170434f859(article inspiré par ceux de Positivr et Huffingtonpost)

Je ne connaissais pas cette belle tradition… je l’applique depuis très longtemps,
car j’offre quasiment toujours des livres à ceux que j’aime !