Comment je ne suis pas devenu moine – Jean-Sébastien Bérubé

790554_01 Futuropolis – février 2017 – 226 pages

Quatrième de couverture :
Passé 25 ans, Jean-Sébastien Bérubé débarque à Katmandou au Népal pour devenir moine bouddhiste. Pour lui, le Bouddhisme est la religion la plus paisible du monde, et il espère qu’il pourra grâce à ce voyage enfin régler ses problèmes, échapper à la société occidentale de surconsommation aux valeurs superficielles et accéder au bonheur en suivant sa quête spirituelle. Il va découvrir que la réalité est assez éloignée de ses attentes. Un récit à rebours de l’image d’Épinal communément émise. En racontant sa propre histoire, Jean-Sébastien Bérubé nous fait découvrir une autre facette du Népal et du Tibet !

Auteur : Jean-Sébastien Bérubé est originaire de Rimouski au Québec. Son talent est découvert et récompensé au concours BD Hachette 2008 et c’est Glénat Québec qui publie sa première nouvelle dans Contes et Légendes du Québec en janvier 2009. S’ensuit son premier album au scénario et au dessin, sur le personnage historique Radisson, publié chez Glénat Québec. Le tome 1 a eu un très bon accueil public, d’excellentes critiques, et Bérubé a reçu le prix Bédéis Causa 2010 de l’auteur s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.

Mon avis : (lu en juillet 2019)
Cette histoire débute à Montréal dans un centre bouddhiste tibétain, car Jean-Sébastien Bérubé a décidé de devenir moine bouddhiste. Pour éprouver sa vocation et poursuivre sa quête spirituelle, rien de mieux que partir sac au dos sur les routes du Népal et du Tibet à la rencontre des sages et des sagesses. Il va vite découvrir que la réalité est différente de ses attentes. 
A son arrivée, il est hébergé par une famille de réfugiés politiques tibétains, avec des problèmes d’alcool, de corruptions, de vol…
Pour Jean-Sébastien Bérubé, les enseignements de Bouddha sont une philosophie profonde, il rencontre des pratiquants qui vénèrent Bouddha comme s’il était un dieu avec des pouvoirs surnaturels et qui croient en la magie et aux superstitions… 
Son voyage au Tibet, lui permet de découvrir les lieux sacrés et de témoigner sur les conséquences de l’occupation chinoise. La réalité de cette situation géopolitique n’est également pas celle qu’il pensait…
« Je croyais trouver la plénitude dans ce pays, dit l’auteur. J’y ai trouvé la pauvreté qui n’est pas que matérielle. Elle est aussi intellectuelle » 
Pour Jean-Sébastien Bérubé, c’est un choc de découvrir l’opportunisme des institutions religieuses, l’exploitation des touristes et surtout des personnes qui viennent chercher la paix et à qui l’on vend l’illumination spirituelle, en trahissant sans aucune vergogne les enseignements de Bouddha.
Le dessin sait mettre en valeur la toute beauté des paysages et des temples ouvragés.
Voilà une BD documentaire, très intéressante et instructive sur l’expérience d’un voyage spirituel.

 

Extrait : (début de la BD)

petit bac 2019(7) Métier

Québec_en_novembre_n

 

2 réflexions sur “Comment je ne suis pas devenu moine – Jean-Sébastien Bérubé

  1. J’aime beaucoup ce genre de document qui montre la vraie face de comment les beaux préceptes sont détournés. je suis plus dans la yoga mais c’est exactement la me^me chose dans les ashrams ! je note elle devrait me paire cette BD

    J'aime

  2. ça doit être très intéressant en effet, et je comprends l’auteur, car le Bouddhisme n’est pas une religion mais plus une façon d’être.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s