La soif – Jo Nesbø

Lu en partenariat avec Folio

61KaYeZzuVL 810rsQXmfvL

Folio – août 2019 – 736 pages

Gallimard – octobre 2017 – 624 pages

traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier

Titre original : Tørst, 2017

Quatrième de couverture :
Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un site de rencontres. Les violentes marques de morsures dans son cou laissent les enquêteurs sans voix.
Deux jours plus tard, le corps d’une autre utilisatrice de ce site est découvert, mutilé de la même façon. Pour le chef de la police, un seul homme peut identifier ce tueur. Mais Harry Hole, libéré de ses démons et heureux avec son épouse, s’est promis de ne plus mettre les siens en danger. Malgré tout, un détail de cette affaire l’intrigue, comme un écho d’une enquête classée depuis longtemps. Le destin le place face à un dilemme : mener une vie paisible et tirer un trait définitif sur son passé, ou arrêter enfin le seul criminel qui lui a échappé et qui continue de le hanter…

Auteur : Ancien footballeur, musicien et économiste, Jo Nesbo est né à Oslo en 1960.Il a été propulsé en France sur la scène littéraire avec L’homme chauve-souris, sacré en 1998 meilleur roman policier nordique de l’année. Sa série Harry Hole, traduite en près de cinquante langues et vendue à plus de quarante millions d’exemplaires dans le monde, a fait de lui un auteur incontournable.

Mon avis : (lu en octobre 2019)
En préparant ce billet, je me suis aperçue que c’était seulement mon deuxième Harry Hole lu, le premier datant de 2010… Cet épisode est le numéro 11 de la série.
Chronologiquement cet épisode se situe trois ans après la fin du précédent tome, « Police ». Harry Hole a quitté le terrain pour l’École supérieure de police où il est devenu maître de conférences.
Oslo, des femmes à la recherche de l’âme sœur surfent sur des applications de rencontres sans se douter qu’elles sont en danger… En effet, la police retrouve plusieurs femmes violemment assassinées après avoir eu un rendez-vous sur un site de rencontres. Le tueur semble être un adepte de vampirisme. L’inspectrice Katrine Bratt est en charge de l’enquête avec son équipe. Mais les premiers résultats tardent et le directeur de la police qui compte beaucoup sur la résolution de cette enquête pour ses ambitions politiques s’impatiente. Face à la complexité de ce cas hors norme, l’inspectrice Katherine Bratt rappelle Harry Hole, son ex-mentor pour prendre la tête d’une équipe parallèle. Ces meurtres vont lui rappeler ses vieux démons et une enquête non résolue.
L’intrigue est très rythmée, captivante, ancrée dans la société actuelle avec ses technologies et très souvent inquiétante…
Harry Hole est un personnage attachant, il est intuitif, réfléchi, franc mais il a aussi ses failles, ancien alcoolique… De nombreux autres personnages participent à l’enquête ou sont en marge de celle-ci. L’auteur en fait des portraits intéressants et précis. Il tisse entre eux des liens divers (d’amitié, de trahison, de pouvoir). Cela donne de l’épaisseur et ajoute de la complexité crédible à l’intrigue.

Merci Folio pour ces retrouvailles réussies avec Harry Hole, j’ai de nombreuses lectures en perspective si je veux rattraper mon retard !

Extrait : (début du livre)
Il fixait le néant blanc.
Comme il le faisait depuis trois ans.
Personne ne le voyait et il ne voyait personne. À part chaque fois que la porte s’ouvrait et aspirait suffisamment de vapeur pour lui permettre de distinguer un homme nu, l’espace d’une seconde, avant qu’elle se rabatte et que tout se nimbe de brouillard.
Les bains allaient bientôt fermer. Il était seul.
Il resserra le peignoir en éponge autour de sa taille, se leva de la banquette, sortit, passa devant le bassin vide, gagna les vestiaires.
Pas d’eau coulant dans les douches, pas de conversations en turc, pas de pieds nus sur les carreaux du sol. Il se contempla dans le miroir, passa un doigt le long de la cicatrice de sa dernière opération, qui était encore visible. Il avait mis du temps à s’habituer à son nouveau visage. Son doigt poursuivit sur le cou, la poitrine, s’arrêta à la naissance du tatouage.
Il ouvrit le cadenas de son casier, enfila son pantalon, passa sa veste par-dessus son peignoir encore humide, laça ses chaussures. Il s’assura une dernière fois qu’il était seul avant de rejoindre le casier dont le cadenas à chiffres avait une tache de peinture bleue. Il composa 0999 à l’aide des molettes, décrocha le cadenas et ouvrit le casier. Il admira une seconde l’imposant revolver qui se trouvait à l’intérieur avant d’en saisir la crosse rouge et de l’enfoncer dans la poche de sa veste. Puis il prit l’enveloppe et la décacheta. Une clef. Une adresse et des renseignements plus détaillés.
Le casier contenait encore un objet.
Peint en noir, fait de fer.
Il le leva d’une main à la lumière, examina la ferronnerie avec fascination.
Il allait devoir le laver, le récurer, mais il sentait déjà son exaltation à l’idée d’en faire usage.
Trois ans. Trois ans dans le néant blanc, dans un désert de jours vides de contenu.
Il était temps. Il était temps de boire la vie.
Temps de revenir.
Harry se réveilla en sursaut. Il fixa la pénombre de la chambre à coucher. C’était lui, de nouveau, il était de retour, il était là.
« Tu as fait un cauchemar, chéri ? »
La voix qui chuchotait à ses côtés était chaude et calme. Il se tourna vers elle. Ses yeux bruns scrutaient les siens. Et le fantôme pâlit, puis disparut.
« Je suis là, dit Rakel.
— Et je suis là, moi aussi, répondit-il.
— Qui c’était, cette fois ?
— Personne, mentit-il en posant la main sur sa joue. Dors. »
Harry ferma les yeux. Il attendit d’être sûr qu’elle dorme pour les rouvrir. Il explora le visage de Rakel. Il l’avait vu dans une forêt cette fois-ci. Paysage marécageux, enveloppé d’un brouillard blanc qui soufflait autour d’eux. Il levait la main, braquait quelque chose sur Harry. Harry avait juste eu le temps d’entrevoir le visage de démon tatoué sur sa poitrine nue avant que le brouillard ne se densifie et qu’il ne disparaisse. De nouveau.
« Et je suis là, moi aussi », répéta Harry Hole en chuchotant.

Déjà lu du même auteur :

l_homme_chauve_souris L’homme chauve-souris

voisinsvoisines2019_2Norvège

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s