Surface – Olivier Norek

metadata-image-28170888 81awnAIwfSL

Lizzie – mai 2019 – 8h26 – Lu par Léovanie Raud

Robert Lafon – avril 2019 – 424 pages

Quatrième de couverture :
Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Auteur : Engagé dans l’humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis capitaine de police à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 pendant dix-huit ans, Olivier Norek est l’auteur de la trilogie du capitaine Coste (Code 93, Territoires et Surtensions) et du bouleversant roman social Entre deux mondes, largement salués par la critique, lauréats de nombreux prix littéraires et traduits dans près de dix pays.

Mon avis : (écouté en août 2019)
Tout commence avec une intervention policière qui tourne mal avec Noémie Chastain, capitaine de police, qui se fait tirer en plein visage. Après plusieurs semaines de soins à l’hôpital puis de repos chez elle, Noémie est prête à retourner à sa vie de capitaine. Mais sa hiérarchie va en décider autrement… Pour ne pas démoraliser son ancienne équipe avec sa nouvelle tête, balafrée, ses chefs l’envoient en province, dans l’Aveyron, à Decazeville. Elle pourra se ressourcer tout en auditant ce calme commissariat en vue de justifier sa  fermeture…
Évidemment, rien ne se passera comme prévu… Une vieille histoire autour d’enfants disparus et de village englouti va resurgir  du passé. Noémie va prendre en main l’enquête, prouver toute sa valeur professionnelle et reprendre confiance en elle.

Un roman policier prenant, efficace et rythmé.
Toute la psychologie du personnage de Noémie est très intéressante. C’est une femme qui va devoir se battre pour prouver qu’elle peut reprendre son poste à la tête de son groupe de Paris et accepter malgré la douleur la nouvelle Noémie qu’elle est devenue.

Extrait : (début du livre)
Lancés à tombeau ouvert dans les rues de Paris, les deux types bringuebalés à l’arrière du véhicule s’acharnaient à lui faire lâcher son arme.
Du sang partout. Beaucoup trop de sang. Et son visage. Dieu, ce visage ! Un massacre… Çà et là, des veines apparentes et sectionnées ne menaient plus nulle part, crachant rouge en continu. Et sa joue droite, déchirée presque entièrement, révélait un rictus de souffrance.
– J’veux pas prendre une balle perdue, putain ! s’écria le chauffeur. Arrachez-lui son flingue !
Feu rouge grillé. La berline qui surgit à leur droite ne réussit pas à freiner complètement et leur arracha une partie de l’aile dans un crissement de pneus désespéré.
Ils forcèrent sur les doigts de plus belle. Tirant, écartant. En vain. La main s’était contractée en une crampe autour de la crosse du pistolet. Le doigt, enroulé autour de la détente, menaçait à chaque virage ou cahot de balancer une cartouche de 9 mm au hasard de sa trajectoire.
– Impossible, c’est de la pierre !
Derrière le volant, le chauffeur regardait par intermittence le trafic routier devant lui et la scène de chaos qui se jouait dans son dos. Éviter un accident. Éviter de se faire trouer la peau.
– Elle est tétanisée. Déboîtez-lui le pouce !
Le premier se saisit du canon du pistolet pour le maintenir stable, le deuxième tira le pouce en arrière, de toutes ses forces jusqu’à le luxer.
Enfin, l’arme chuta au sol dans un choc métallique.
Pendant cette tempête de douleur et de terreur, elle ne les avait pas quittés du regard. Paralysée mais consciente. Son œil gauche était fixé sur eux, l’autre était aveuglé par le sang.
Le calme revint et les trois ambulanciers se concentrèrent de nouveau sur leur mission.
Sauver un flic.

Déjà lu du même auteur :

516JqzfGETL Entre deux mondes 51M-o5d3HyL Code 93

3 réflexions sur “Surface – Olivier Norek

  1. Je l’ai écouté aussi cet été et je me suis régalée ! C’est une enquête très rythmée et entraînante et avec des personnages bien construits. Je compte bien lire d’autres romans d’Olivier Norek maintenant !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s