Lucky Luke : Un cow-boy à Paris – Achdé et Jul d’après Morris

luckyluke Lucky Comics – novembre 2018 – 48 pages

Quatrième de couverture :
Le sculpteur français Auguste Bartholdi fait une tournée spectaculaire aux États-Unis pour lever des fonds qui lui permettront d’achever la future Statue de la liberté. Mais plusieurs incidents visent la statue et même directement Bartholdi. Lucky Luke est missionné pour escorter le Français, et ce, jusqu’à Paris. C’est un choc culturel pour le cowboy qui, non content de traverser l’Atlantique pour la première fois, découvre la splendeur de la ville lumière, et le mode de vie de ses autochtones, les parisiens.

Auteurs :  Achdé, de son vrai nom Hervé Darmenton, né le 30 juillet 1961 à Lyon, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée français. Son pseudonyme vient de ses initiales, H-D. Depuis le décès de Morris en 2001, il dessine la série Lucky Luke.
Jul (de son vrai nom Julien Berjeaut) est né en 1974. Après Normale sup et une agrégation, il devient professeur d’histoire chinoise à l’université avant de s’orienter vers le dessin de presse. Il entre au Nouvel Observateur en 1998, puis dessine à la Dépêche du midi, à Marianne et à partir de 2000 pour Charlie Hebdo. Depuis, il collabore également à Lire, à Philosophie Magazine, à l’Huma, aux Echos ou encore à Fluide Glacial. En 2005, il publie son premier album Il faut tuer José Bové, une plongée délirante dans la jungle altermondialiste. L’ouvrage est plébiscité par les lecteurs. En 2006, son deuxième album La croisade s’amuse parodie le choc des civilisations.En 2007, le Guide du Moutard pour survivre à 9 mois de grossesse reçoit le Prix Goscinny. La planète des sages, encyclopédie mondiale des philosophes et des philosophies écrite avec Charles Pépin, a marqué l’année BD 2011. En 2009, il publie chez Dargaud sa première série Silex and the City. 4 tomes et une première saison animée plus tard, plus de 300 000 exemplaires ont été vendus et la série vue par des millions de téléspectateurs.

Mon avis : (lu en décembre 2018)
Pour la première fois depuis la création de Lucky Luke, notre cow-boy préféré traverse l’Atlantique pour ce rendre à Paris !
Tout commence avec Lucky Luke raccompagnant les Daltons en prison. En plein désert, il fait alors une drôle de rencontre : un sculpteur français promenant une gigantesque main armée d’une torche…
C’est bien sûr Auguste Bartholdi (1834-1904), le créateur de la statue de la Liberté, elle sera offerte par la France aux Américains à la fin du XIXe siècle. L’artiste est en une tournée de promotion à travers l’Ouest. Car il manque de l’argent pour financer son gigantesque socle et Bartholdi cherche à en récolter auprès des populations indigènes. Toujours prêt à défendre le plus faible, Lucky Luke va prendre le Français sous sa protection. Après la tournée, Lucky Luke va même accepter d’escorter Bartholdi jusqu’à Paris !
Un scénario réussi, avec de nombreux rebondissements, des références à l’histoire, de l’humour et de la bonne humeur, un très bon moment de lecture et de détente !

Extrait :

PlancheA_344666LUCKY LUKE - UN COW BOY A PARIS a854c934-7267-11e8-ba45-f4bfd3399325_1

113734884 Lucky Luke : La Terre promise

cavalier_seul Cavalier seul – Achdé , Daniel Pennac, Tonino Benacquista

petit bac 2019(1) Métier

Une réflexion sur “Lucky Luke : Un cow-boy à Paris – Achdé et Jul d’après Morris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s