Le jour où elle n’a pas fait Compostelle – Marko et Beka

9782818946831_1_75 Bamboo – août 2018 – 68 pages

Quatrième de couverture :
Une « feel-good » BD pleine d’optimisme. Antoine et Clémentine se retrouvent pour marcher dans les Pyrénées. « On va suivre un GR ? » demande Clémentine. « Plutôt des CM ! Des Chemins de Moutons ! » répond Antoine. Car prendre des routes balisées, suivre des sentiers battus, revient à être sous l’emprise des « aimanteurs », qui nous éloignent de notre propre chemin de vie, unique et singulier. À travers une balade au gré de leurs envies, Antoine veut révéler à Clémentine une dernière clé, qui va lui permettre d’ouvrir grand la porte sur le reste de sa vie…

Auteurs : BeKa, c’est en fait l’alchimie formée par Caroline Roque et Bertrand Escaich. Caroline prépare un doctorat en chimie quand Bertrand commence déjà à écrire ses premiers scénarios de bandes dessinées. Quand elle quitte ses molécules, Caroline écrit des nouvelles destinées à être adaptée à son autre passion : le cinéma. Lorsque l’une d’entre elles reçoit le prix des cinémas d’Art et d’Essai de Toulouse, la tentation de quitter la chimie pour l’écriture devient trop forte. Caroline et Bertrand vont dès lors cultiver à deux leur talent pour la vie et pour l’écriture. Bertrand entraîne Caroline du coté de la bande dessinée et ils créent ensemble plusieurs séries à succès, notamment les RUGBYMEN et STUDIO DANSE, qui dépassent le million d’exemplaires vendus. 
Marko contribue à la culture régionale basque en tant que dessinateur de presse pour Le Journal du Pays Basque. Il produit des BD aux titres incompréhensibles tels que Marratiudazu gutun bat ou Iltazazuko koblakariak. Sa rencontre avec Olier marque ses débuts dans la BD avec Agence Barbare, puis El’z’avintures ed’Biloute, une BD en ch’ti, suivie des Godillots.

Mon avis : (lu en novembre 2018)
Voici le 3ème tome de la série « le jour où… » dans lequel j’ai retrouvé avec plaisir Clémentine et Antoine, ils ont décidé de partir faire une randonnée dans les Pyrénées. Plutôt que d’emprunter les chemins de Compostelle ou un GR, Antoine propose de suivre les chemins de moutons pour être complètement libres. Cette marche est l’occasion de discuter autour des choix que l’on doit faire dans la vie et des personnes « aimanteurs » qui peuvent nous influencer et nous détourner de notre route…
J’ai trouvé malgré tout, ce point de vue autour des « aimanteurs » un peu radical et dérangeant… Une influence n’est pas toujours néfaste ou toxique, au contraire elle peut être enrichissante et positive ! 

Extrait : (début de la BD)

9782818946831_p_6  9782818946831_p_7 9782818946831_p_89782818946831_p_9 9782818946831_p_10

Déjà lu des même auteurs :

81ZBpYBcrbL Le jour où le bus est reparti sans elle
71erZVudAIL Le jour où elle a pris son envol

Petit bac 2018Lieu (7)

Publicités