Police lunaire – Tom Gauld

Lu en partenariat avec le Prix SNCF du Polar

police_lunaire

Édition 2024 – octobre 2016 – 96 pages

traduit de l’anglais par Catherine Leroux

Titre original : Mooncop, 2016

Quatrième de couverture :
Le policier de la Lune arpente sans relâche la vaste étendue rocailleuse. À bord de sa navette à la pointe de la technologie, il patrouille pour protéger les braves citoyens de la colonie lunaire. Mais les tours à la machine à donuts et les conversations techniques avec son robot-compagnon sont les deux seules occupations qu’un insolent taux de criminalité de 0 % lui impose. Le dernier flic de la lune s’ennuie.
Sa solitude témoigne de l’échec de la plus ancienne colonie humaine dans l’espace. Partie à la conquête d’une nouvelle Terre Promise, la société pleine d’espoirs s’est pris les pieds dans le tapis gris à poils ras de la modernité…
Avec Police Lunaire, Tom Gauld propose un drame à rebours d’un film d’action qui montre que la conquête spatiale mène successivement à la désillusion, à la solitude et aux donuts. Après son truculent recueil Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack et l’excellent Vers la ville, road-movie à la Beckett, Tom Gauld livre un nouveau récit drôle et mélancolique sur l’absurdité de nos civilisations technologiques.

Auteur : Tom Gauld est un illustrateur et un dessinateur de comix anglais. Il habite et travaille à Londres. Il a étudié l’illustration au College of Art d’Edinburgh ainsi qu’au Royal College of Art. Il édite des comix avec Cabanon Press qu’il dirige avec Simone Lia. Il a produit des comix pour le Guardian Newspaper et divers magazines.

Mon avis : (lu en janvier 2018)
Contrairement au premier album que j’ai lu de Tom Gauld, Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack, cette BD est une histoire complète.
La lune a été colonisée par les hommes depuis un certain temps, un policier patrouille seul sur la Lune. Ses statistiques sont très bonnes : le taux de résolutions des crimes est à 100%, en effet pour les crimes signalés = 0, enquêtes en cours = 0, enquêtes résolus = 0.
Le travail de notre policier se résume plutôt à raccompagner un enfant égaré, chercher un chien perdu, ramener un robot au musée…
En effet, depuis peu les habitants quitte la colonie lunaire et le policier souhaite lui aussi être muté et revenir sur Terre…
Dans un paysage bleu cobalt, gris et blanc, Tom Gauld imagine des étendues lunaires avec ses robots et les êtres vivants sous globe… Le récit est à la fois drôle, touchant, absurde et poétique, il dénonce avec une certaine mélancolie les dérives de notre civilisation technologique.
J’ai beaucoup aimé cet album très original !

Merci le Prix SNCF du Polar pour cet album lu en ligne

Extrait :

Déjà lu du même auteur :

71aRvm5YjsL Vous êtes tous jaloux de mon Jetpack

sncf_bd1

Publicités

2 réflexions sur “Police lunaire – Tom Gauld

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s