Les cancres de Rousseau – Insa Sané

Lu en partenariat avec Babelio et Sarbacane

51JeH-xd2dL._SX312_BO1,204,203,200_ Sarbacane – octobre 2017 – 400 pages

Quatrième de couverture :
C’est l’année ou jamais pour Djiraël. Il est en terminale et il a la chance de se retrouver dans la même classe que ses potes de toujours : Armand, Sacha, Rania, Doumam et Jazz. En plus, le prof principal, c est Monsieur Fèvre le seul prof à s’intéresser à eux…
Il ne manque au bonheur de Djiraël qu un baiser de Tatiana, qu’il convoite depuis la Seconde.
En tout cas, Djiraël a décidé que cette année serait inoubliable. Aussi, quitte à se mettre l’administration à dos, il fera en sorte que l’éclate passe avant le baccalauréat. Le bonheur ne se conjugue pas au futur… Sauf que Monsieur Fèvre va avoir besoin d’aide. Et qu’il faudra donc, pour Djiraël, faire le choix entre sa quête d’amour, son intérêt personnel, les promesses faites à ses amis, et la nécessité d’agir selon son devoir.
Parfois, on a décidé d’un truc et finalement on fait tout l’inverse.

Auteur : Né à Dakar en 1974, vivant à Sarcelles et à Saint-Denis, Insa Sané est auteur, slameur, chanteur et comédien. Sa « Comédie Urbaine » l’a imposé comme un auteur phare de la collection Exprim , capable de marier rythmique hip-hop et poésie lyrique.
Insa Sané est aussi une bête de scène, un activiste du livre constamment lancé par monts et par vaux pour présenter son univers aux jeunes et aux professionnels toujours en faisant du bruit !
Il produit des ateliers d’écriture stimulants et a sillonné les salons de la France entière, mais aussi les librairies, les bibliothèques, les collèges et lycées, les maisons d’arrêt…

Mon avis : (lu en décembre 2017)
Sarcelles, en 1994, cette année sera exceptionnelle pour Djiraël, car il entre en Terminale et il se retrouve dans la même classe que tous ses copains : Sacha, Jazz, Rania, Armand, Doumam et avec leur professeur préféré comme prof principal : Monsieur Fèvre, le seul qui s’intéresse d’abord aux élèves avant de s’intéresser à leurs résultats !
Djiraël est un élève intelligent, mais il en fait le strict minimum. Il a du cœur et il promet à ces potes une année inoubliable.
Sous prétexte que Djiraël fréquente la bande des cancres du lycée Rousseau, il ne serait pas légitime qu’il devienne le délégué des délégué… Grâce à sa tchatche, lors de la campagne, il va faire un beau discours en ne faisant pas de promesse irréalisable, mais en parlant avec son cœur et il réussira l’impossible en se faisant élire contre tous les pronostics…
Lors de cette dernière année qu’ils vont passer tous ensemble, Djiraël va devoir prouver qu’il est devenu un garçon responsable, il organisera avec la bande une grande fête pour le lycée, mais pas seulement…
Le lecteur pourrait être gêné par le langage assez cru et le style parlé du livre, mais les nombreux personnages sont si attachants qu’on oublie le vocabulaire parfois fleuri…

Merci Babelio et les éditions Sarbacane pour cette très belle découverte.

Extrait :
– Putain, Djiraël… t’as foutu que de la merde !
Sacha, comme une grande tornade blonde en colère, tirait la tronche. On venait de perdre un 2 contre 2 : seul face au panier, j’avais loupé les deux points de la victoire en même temps que le double pas le plus facile de l’histoire des playgrounds.
– Ca arrive même aux meilleurs, j’ai répondu, philosophe.
– Sérieux, Djiraël ?! C’était un shoot de gonzesse.
Y avait pas plus mauvaise perdante que Sacha. N’empêche, je n’ai pas apprécié son attaque sur le contenu de mon caleçon :
– Hé ! Mes pecs sont p’têt plus gros que tes seins, mais ça fait pas de moi une meuf.
Sacha était faite tout en muscles et elle culminait à plus de 1m80. Un tank, silhouette Canderel : petits seins, grosses fesses.
– Ah, c’est ça en fait ! ? T’était trop concentré sur mes nichons. 

Publicités
Revenir en haut