L’année 2017 en chiffres…

Mes lectures au cours de l’année 2017

Nombre de lectures un peu plus faible en 2017 (97) par rapport à 2016 (114)

stat_lect_2017

*  *  *

Par genre

stat_genre_2017_ok

Les romans sont au 1er rang suivis de très près par les BD au 2ème rang,
puis les polars au 3ème rang

avec 15 lectures audio
(soit  15% du total de mes lectures ou 23% si je ne compte pas les BD)

*  *  *

Par sexe de l’auteur

stat_sexe_2017

Il y a 66% d’auteurs masculins pour 34% d’auteures féminines.
Pour les romans, c’est une majorité d’auteures féminines.
C’est parfaitement équilibré pour les documents.
Les auteurs jeunesses sont en majorités féminines 2/3 contre 1/3.
Pour les polars, c’est l’inverse, une majorité masculine dans les mêmes proportions 2/3 contre 1/3.
Pour les BD, c’est toujours très déséquilibré en faveur du masculin, près de 9 sur 10 !

*  *  *

Par nationalité de l’auteur

Romans

stat_roman_2017_ok

Presque 1/2 de romans français, puis 1/3 de romans européens

Polar, roman noir, thriller 

stat_policier_2017_ok

Pour les polars, l’Europe représente plus de 70%

BD

stat_bd_2017_ok

Pour les BD, la France est la grande gagnante !

 

Tous genres confondus, j’ai lu des livres de 18 nationalités différentes dont 13 en Europe…
Après la France(72), les grands gagnants sont les États-Unis (7), le Canada (6) et la Belgique (6)

*  *  *

Concernant les statistiques de mon ancien blog, elles me semblent faussées par des « robots des moteurs de recherche »…
En moyenne 560 visiteurs par jour, avec un maximum, très surprenant, de 1691,
le 28 juillet 2017, pas de billet spécialement publié ce jour là, le dernier en ligne étant :
Bilan « mi-temps » Challenge Voisins Voisines 2017

Pour mon nouveau blog, c’est un peu tôt pour faire des statistiques…

Merci à tous pour vos visites et vos commentaires.

A l’Année Prochaine !

Publicités

Bilan final Challenge Voisins Voisines 2017…

https://i0.wp.com/p9.storage.canalblog.com/98/23/536764/113752556.jpg

Nous étions 5 participants actifs

Nous avons lu ensemble 59 livres (dont 56 différents)

Le livre le plus lu :

 Jeux de miroirs – E.O. Chirovici ( Edyta, Aproposdelivres)
La Promesse – Jussi Adler-Olsen ( Claudia, Aproposdelivres)

 Spécialistes…

Belgique : Manika (6 livres)
Suède : Aproposdelivres (5 livres)
Angleterre : Manika (4 livres)
Danemark : Aproposdelivres (4 livres)

Grands lecteurs :

 Manika : 20 livres
Aproposdelivres : 20 livres

Claudia : 12 livres
Edyta : 6 livres
Anna : 1 livre

 L’auteur le plus lu :

Amélie Nothomb avec 5 livres différents

Nombre de pays visité : 16 pays

Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni (Angleterre), Suède, Suisse

voisins_voisines_2017

Pays gagnants :

Angleterre (Royaume-Uni) : 11
Belgique : 8
Allemagne, Danemark : 7

Grands voyageurs :

Aproposdelivres : 11 pays
Manika : 9 pays
Claudia : 6 pays
Edyta : 3 pays

Bilan chiffré du 30/12/2017

J’ai peut-être oublié de noter une ou plusieurs de vos lectures…
N’hésitez pas à me signaler mes erreurs, elles seront rectifiées ultérieurement  !

Le challenge se poursuit en 2018 !

voisinsvoisines2_2018

Mes livres coups de cœurs 2017

60154775

Voici une sélection complètement subjective de livres qui m’ont marqués, qui m’ont touchés, qui m’ont émus, que j’ai aimé cette année…

Dans la catégorie Roman français

114130196 61tryRi2mhL   115454899

Dans la catégorie Roman étranger

116349226 116576028 114489716

Dans la catégorie Roman policier

114292207 116246279 Il ne faut pas parler dans l'ascenseur

Dans la catégorie Adolescent

115122043 9782330075521

Dans la catégorie Bande Dessinée

81ZBpYBcrbL  71erZVudAIL

Dans la catégorie Livre Audio

Petit pays  114535989 9782367624129-001-T

 

La sorcière – Camilla Läckberg

La_sorciere Actes Sud – novembre 2017 – 704 pages

traduit du suédois par Rémi Cassaigne

Titre original : Häxan, 2017

Quatrième de couverture :
Nea, une fillette de 4 ans, a disparu de la ferme isolée où elle habitait avec ses parents. Elle est retrouvée morte dans la forêt, à l’endroit précis où la petite Stella, même âge, qui habitait la même ferme, a été retrouvée assassinée trente ans plus tôt. Avec l’équipe du commissariat de Tanumshede, Patrik mène l enquête, tandis qu’Erica prépare un livre sur l’affaire Stella. Sur la piste d’une très ancienne malédiction, les aventures passionnantes d Erica et de Patrik continuent, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Auteur : Née en 1974, Camilla Läckberg est l’auteur d’une série de romans policiers mettant en scène le personnage d’Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l’étranger. Dans la collection « Actes noirs » ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L’Oiseau de mauvais augure (2010), L’Enfant allemand (2011), La Sirène (2012), Le Gardien de phare (2013), La Faiseuse d’anges (2014) et Le Dompteur de lions (2016).

Mon avis : (lu en décembre 2017)
C’est le dixième tome de la série, Camilla Läckberg nous raconte trois histoires en parallèle. De nos jours, Nea, une fillette de quatre ans disparaît de la ferme familiale isolée. Une battue est organisée et le corps de la fillette est retrouvée à l’endroit même où trente ans plus tôt, Stella, âgée également de 4 ans et habitant la même ferme, avait été retrouvée sans vie.
Le lecteur suit donc l’enquête d’aujourd’hui, l’enquête d’il y a trente ans et enfin l’histoire d’Elin au XXVIIème siècle qui va être accusée de sorcellerie (d’où le titre de livre).
Dans l’enquête actuelle, la police est confrontée a des accusations anonymes mettant en cause des réfugiés syriens arrivés depuis peu sur l’île. Erica Falk était en train d’écrire un livre autour de l’histoire de la petite Stella. A l’époque, deux adolescentes Marie et Helen avaient d’abord avoué le crime puis s’étaient rétractées. Au moment de la disparition de Nea, Marie, devenue actrice, est revenue dans la région pour le tournage d’un film.
Comme d’habitude, l’enquête progresse lentement et le lecteur est spectateur de l’intrigue.
J’ai toujours beaucoup de plaisir à retrouver, Erica, Patrik et leur petite famille et leurs amis, sans oublier les enquêteurs collègues de Patrik.
J’ai beaucoup aimé cette enquête même si j’ai trouvé le lien entre les deux enquêtes et la troisième histoire un peu alambiqué…

Extrait : (début du livre)
“Tu crois que ta mère mettra une robe blanche ? demanda Erica en se tournant vers Patrik dans le lit.
— Très drôle, vraiment”, dit-il.
Erica rit et lui titilla le flanc.
“Pourquoi as-tu tant de mal avec le mariage de ta mère ? Ton père s’est remarié depuis longtemps, et ça n’a rien de bizarre, non ?
— Je sais, je suis ridicule, dit Patrik en secouant la tête tandis qu’il sortait les jambes du lit pour commencer à enfiler ses chaussettes. J’aime bien Gunnar, et je trouve ça bien que maman n’ait plus à être seule…”
Il se leva et enfila son jean.
“Je suppose que je n’ai pas l’habitude, c’est tout. Maman a été seule aussi loin que je me souvienne et, à y regarder de près, c’est sûrement une histoire de relation mère-fils qui remonte à la surface. C’est juste que ça me fait… bizarre… que maman ait… une vie de couple.
— Tu veux dire que ça te fait bizarre que Gunnar et elle couchent ensemble ?”
Patrik se boucha les oreilles.
“Arrête !”
Erica lui jeta un oreiller en riant. Il lui revint bientôt à la figure, et la guerre totale éclata. Patrik se jeta sur elle dans le lit, mais leur lutte se transforma vite en caresses et soupirs. Elle approcha la main de la braguette de son jean et commença à ouvrir le premier bouton.
“Qu’est-ce que vous faites ?”
La voix claire de Maja les fit s’interrompre et se tourner vers la porte. Maja n’y était pas seule, mais accompagnée de ses petits frères jumeaux qui observaient gaiement leurs parents dans le lit.
“On se faisait juste des chatouilles, dit Patrik en se levant, essoufflé.
— Il faut vraiment que tu installes ce loquet !” siffla Erica en remontant la couette sur sa poitrine.

Déjà lu du même auteur :

la_princesse_des_glaces La Princesse des glaces  le_pr_dicateur Le Prédicateur

le_tailleur_de_pierre Le Tailleur de pierre l_oiseau_de_mauvais_augure L’Oiseau de mauvais augure

l_enfant_allemand L’Enfant allemand cyanure Cyanure la_sir_ne La Sirène

9782330018962  Le gardien de phare  la faiseuse d'ange La faiseuse d’anges

le dompteur des lions Le dompteur de lions 

Challenge Voisins Voisines
voisins_voisines2017
Suède

C’est lundi, que lisez-vous ? [6]

cestlundi
C’est le jour du rendez-vous initié par Mallou proposé par Galleane

Qu’est-ce que j’ai lu cette semaine ?

biendeschoses maison-555x406

Qu’est-ce que je lis en ce moment ?

La sorcière – Camilla Läckberg

Que lirai-je les semaines prochaines ?

Pico Bogue, Tome 10 : L’amour de l’art – Dominique Roques et Alexis Dormal
Dominique Fernandez – Où les eaux se partagent (partenariat)
Un fond de vérité – Zygmunt Miloszewski (partenariat)
Tu sais ce qu’on raconte – Gilles Rochier et Daniel Casanave (partenariat)

Bonnes lectures et bonne semaine

###

105373827

Ayant changé de blog, j’ai remis le compteur à [1] pour ce rendez-vous…
Les précédents articles sont toujours disponibles en suivant le lien suivant,
Archives : C’est lundi, que lisez-vous ? [1] à [315]

La maison – Paco Roca

maison-555x406 Delcourt – mai 2016 – 128 pages

Quatrième de couverture :
Un an après le décès de leur père, deux frères et leur soeur reviennent dans la maison de leur enfance pour en organiser la vente. Mais chacune des vieilleries qu’ils jettent réveille une part enfouie de leur mémoire. La crainte que les souvenirs de cette vie passée au côté de leur père s’évanouissent au fur et à mesure que la poubelle se remplit les engage dans un échange empreint de nostalgie.

Auteur : Paco Roca fait partie de cette nouvelle génération d’auteurs espagnols qui, au travers de romans graphiques emprunts d’intimisme, flirte avec les thèmes de société et s’insère avec talent dans la bande dessinée européenne moderne. 
Après avoir publié régulièrement dans la célèbre revue espagnole El Vibora, il est l’auteur d’un récit sur la fuite d’un soldat lors des derniers jours de la guerre civile en Espagne (« Le Phare », « Six pieds sous terre »), et d’un ouvrage remarqué sur une vie fantasmée de Savador Dali, « Le Jeu lugubre ». Avec « Rides » qui a obtenu le Prix national de la bande dessinée en 2008, il aborde le délicat sujet de la dégénérescence sénile et celui de la maladie d’Alzheimer. 

Mon avis : (lu en décembre 2017)
Un jour, le vieux Antonio a quitté sa maison. Il n’est jamais revenu car il est mort. Une année est passée. Et ses enfants sont revenus l’un après l’autre dans la maison, pour la vider, la rafraîchir afin de la mettre en vente. C’était non seulement la maison de leur père mais surtout la maison de vacances de leur enfance. Tout est emprunt de nostalgie, les souvenirs se bousculent, José, Vicente et Carla ont chacun les leurs. Remettre de l’ordre dans cette maison est l’occasion pour la fratrie de se retrouver.
Voilà un récit touchant qui parle à tous ceux qui gardent la mémoire de leur enfance, à ceux qui n’ont pas toujours su dire à leurs proches qu’il les aimait, à ceux qui ont un lieu particulier qui rassemble des familles, des amis…
Une belle découverte.

Extrait : 

lacasa_interiores.inddlacasa_interiores.inddlacasa_interiores.inddlacasa_interiores.indd

lamaison_10lamaison_23lamaison_103

Bien des choses – François Morel et Rabaté

biendeschoses Futuropolis – août 2009 – 104 pages

Quatrième de couverture :
Quand Pascal Rabaté décide d’illustrer le texte du dernier spectacle de François Morel, il y a comme une forme d’évidence. Il faut dire que ces deux auteurs partagent le même goût de la chronique familiale, observant avec malice, mais sans moquerie, les gens ordinaires. À travers les cartes postales que s’envoient consciencieusement les Rouchon et les Brochon de leurs vacances, se tisse une vie qui se rêve idéale mais où se dévoile, entre les lignes, tous les rituels minuscules qui font le sel de la vie…
Au départ, il y a un spectacle, écrit et joué par François Morel en compagnie de son vieux complice Olivier Saladin et qui connaît un beau succès depuis plusieurs mois. À l’occasion de la sortie en DVD du dit spectacle, Futuropolis vous propose le texte original de François Morel illustré par Pascal Rabaté. Un autre regard, pour une belle complicité !

Auteurs : Après un passage à l’École de la Rue Blanche, François Morel entame une carrière de comédien et entre dans la troupe des Deschamps dirigée par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff. Après de nombreuses pièces, il est Monsieur Morel dans les Deschiens sur Canal + de 1993 à 2000. Il écrit et interprète Les Habits du dimanche mis en scène par Michel Cerda. Il est acteur dans les films de Etienne Chatiliez, Lucas Belvaux, Jacques Otmezguine, Christophe Barratier, Michel Munz et Gérard Bitton, Guy Jacques et Pascal Thomas. François Morel a écrit en 2006 ses propres textes de chansons pour le spectacle Collection Particulière mis en scène par Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond-Point. Entre novembre 2007 et avril 2009, il joue Les Diablogues de Roland Dubillard avec Jacques Gamblin. Il a créé le spectacle Bien des Choses en juillet 2006 avec Olivier Saladin et le joue depuis régulièrement. Le spectacle sera au Théâtre de La Pépinière à Paris entre septembre et décembre 2009.
Pascal Rabaté est né en 1961. En 1989 et 1990, il publie ses premiers albums (Exode, Les Amants de Lucie et Vacances, vacances) aux Éd. Futuropolis. 1992-1995, Les Pieds dedans, Éd. Vents d’Ouest (3 volumes parus). 1997, Un ver dans le fruit et Ex voto, Éd.Vents d’Ouest. 1998-2001, Ibicus, éd. Vents d’Ouest, Alph Art du meilleur album à Angoulême et prix Canal BD des libraires de bande dessinée. 2006, Les Petits Ruisseaux et La Marie en plastique, avec David Prudhomme au dessin, qui obtient un Essentiel au festival d’Angoulême. 2007, adaptation d’Harry est fou, D.King Smith, éd. Gallimard Jeunesse. 2009, parution simultanée du Petit rien tout neuf avec un ventre jaune, aux éditions Futuropolis et Bien des choses, où il illustre les textes de François Morel. Il réalise en ce moment l’adaptation cinématographique des Petits Ruisseaux.

Mon avis : (lu en décembre 2017)
Ce livre est le texte original d’un spectacle écrit et joué par François Morel en 2006, il est illustré par Rabaté.
Ce sont des cartes postales que s’échangent le couple Rouchon, Robert et Janine et le couple Brochon, Roger et Madeleine. Les deux couples s’envoient de nombreuses cartes postales lors de leurs vacances respectives.  En provenance de Bulgarie, de Grèce, de Louxor, de Caracas, d’Angleterre, de Rome, de l’Île de Ré, de Biarritz, ses cartes postales racontent aussi bien les préoccupations du quotidien que l’étonnement des lieux découverts.
On a tous subit la corvée des cartes postales à écrire, de même que l’on a tous reçu des cartes postales où le texte est rarement intéressant… Les vacances sont toujours réussies, formidables et le temps magnifique !
Entre clichés, poésie et humour ces échanges épistolaires parfois improbables ou naïfs sont vraiment savoureux. On retrouve le ton unique et décalé de François Morel qui dresse un portrait tendre de ses deux couples.
J’ai surtout aimé les textes, je suis moins fan des dessins.

Extrait :

71G9Zxr1aaL

816Z2LWadEL

817gAzSJOLL

71YAXMdIOdL

714ONpYxlbL

C’est lundi, que lisez-vous ? [5]

cestlundi
C’est le jour du rendez-vous initié par Mallou proposé par Galleane

Qu’est-ce que j’ai lu cette semaine ?

9782367624617-001-T 51JeH-xd2dL._SX312_BO1,204,203,200_

Qu’est-ce que je lis en ce moment ?

La sorcière – Camilla Läckberg

Que lirai-je les semaines prochaines ?

Pico Bogue, Tome 10 : L’amour de l’art – Dominique Roques et Alexis Dormal
Olivier Bourdeaut – Pactum salis (partenariat)
Dominique Fernandez – Où les eaux se partagent (partenariat)

Bonnes lectures et bonne semaine

###

105373827

Ayant changé de blog, j’ai remis le compteur à [1] pour ce rendez-vous…
Les précédents articles sont toujours disponibles en suivant le lien suivant,
Archives : C’est lundi, que lisez-vous ? [1] à [315]

Vide Bibliothèque Babelio

babelio_vide_bibliotheque

Lundi dernier, je faisais partie des 150 lecteurs invités par Babelio pour les aider à vider leur bibliothèque.
J’ai pu choisir 3 livres, savourer un jus de fruits et manger quelques petits gâteaux de Noël et surtout faire la rencontre de najnaje, missgavottes, hannahens et Puszi. Nous avons discuté de nos livres choisis, de nos lectures et de Babelio bien sûr !

Retrouvez quelques images de l’évènement en vidéo.

J’ai fait deux tours de la table de livres avant de choisir :

P1110998_30_plus

La Faim blanche – Aki Ollikainen
(parce que c’est un roman finlandais et que je participe au Challenge Voisins Voisines…)
Mr Roger et moi – Marie-Renée Lavoie
(parce que l’auteur est québécoise et que je me passionne depuis quelques mois pour ce pays… et en regardant de plus près le livre, j’ai découvert que le titre original est : La petite et le vieux… livre hautement recommandée par les participants du challenge Québec en Novembre !)
C’est bizarre de changer le titre du livre québécois pour une édition française…
Le bonheur est un déchet toxique – Manu Causse
(parce que j’ai lu la quatrième de couverture…, c’est un roman ado)

et en bonus, j’ai récupéré deux beaux marque-pages !

Merci Babelio pour ce Noël avant l’heure et cette très sympathique fin d’après-midi !